/sports/baseball/capitales
Navigation

David Salgueiro : recrue de l’année

David Salgueiro : recrue de l’année
Photo Journal de Québec, Didier Debusschere

Coup d'oeil sur cet article

Le voltigeur des Capitales de Québec, David Salgueiro, a été élu recrue de l’année dans la Ligue Can-Am. Étant le meneur de son équipe au chapitre des buts volés (21) et des points marqués (48), il est le seul joueur de la formation québécoise à voir ses performances reconnues cette saison.

Celui qui a sa vitesse fulgurante comme arme principale trouve toujours le moyen pour s’installer sur les sentiers. Il compense sa moyenne au bâton plutôt banale de ,269 par une moyenne de présences sur les buts impressionnante de ,394, la plus haute de l’organisation québécoise.

«Il a été une belle surprise pour nous cette année. Au départ, on le voyait plus comme un joueur de banc, un gars rapide qui est là pour nous dépanner. Finalement, il nous a forcé la main et s’est taillé un poste à presque tous les matchs», a expliqué son gérant, Patrick Scalabrini.

Si Salgueiro a fait grincer des dents ses entraineurs et les partisans à plusieurs reprises en début de saison en raison d’erreurs ou de décisions douteuses, il a progressé énormément au fil des parties.

«C’est un processus d’apprentissage. Il a fait des erreurs de recrue et il a appris à la dure par moment, mais en fin de compte, il y a eu beaucoup plus de positif que de négatif», a louangé celui qui termine sa dixième campagne à la barre de l’équipe.

De gros changements à prévoir

On en parle depuis quelques mois, la fusion des Ligues Can-Am et Frontier est imminente. En fait, le processus pourrait bien être achevé pour la saison 2020, sinon la suivante. Selon le président des Capitales de Québec, Michel Laplante, de grosses discussions vont avoir lieu dans les trois prochaines semaines à ce sujet entre les propriétaires des différentes équipes des deux circuits.

«Depuis le match des étoiles, les discussions n’ont jamais cessé. On cherche actuellement des solutions pour que le tout fonctionne, mais on est confiant. Si ce n’est pas pour la saison prochaine, ce sera en 2021.»

Rappelons que les principales problématiques qui rebutent quelques propriétaires sont la valeur de certaines franchises et la façon de concilier les règlements des deux ligues.