/news/provincial
Navigation

«J’ai ma passe» perd toute crédibilité en faisant tirer des billets de Céline Dion, martèle Québec 21

Les conseillers municipaux de Québec 21, Patrick Paquet et Jean-François Gosselin
PHOTO D'ARCHIVES, JEAN-FRANÇOIS DESGAGNÉS Les conseillers municipaux de Québec 21, Patrick Paquet et Jean-François Gosselin

Coup d'oeil sur cet article

 La campagne J’ai ma passe, visant à soutenir le projet de tramway et trambus à Québec, vient de perdre toute crédibilité, selon l’opposition à l’hôtel de ville, avec l’organisation d’un concours pour une soirée VIP au spectacle de Céline Dion. 

 «Le maire [Régis Labeaume] doit se retirer immédiatement. La crédibilité de J’ai ma passe, je pense que c’est terminé. Les gens qui adhèrent le font uniquement pour les rabais et les promotions», a dénoncé le conseiller Patrick Paquet lors d’un point de presse mercredi. 

 Ce dernier n’a pas manqué de rappeler que la Ville de Québec avait financé en partie le lancement de J’ai ma passe en versant un montant de 20 000$ aux divers groupes qui ont lancé l’initiative en mai dernier: Accès transports viables, le Conseil régional de l’environnement (CRE), la Chambre de commerce et d’industrie de Québec, Équiterre et Vivre en ville. 

 «Sérieusement, qui a pensé à faire cette promotion-là? C’est Alex [Turgeon] ou Étienne [Grandmont]? Ça enlève toute crédibilité à J’ai ma passe», a renchéri M. Paquet, en s’en prenant une nouvelle fois aux dirigeants du CRE et d’Accès transports viables, tous deux qualifiés de «cheerleaders du maire» la semaine dernière par l’opposition. 

 «Ma voisine, pas plus tard qu’hier, m’a dit qu’elle avait demandé sa carte de membre parce qu’elle veut gagner des billets pour Céline... Ça n’a plus de crédibilité, c’est rendu une carte-privilège. Les gens adhèrent à J’ai ma passe pour les rabais et les concours. Ce n’est plus un organisme qui encourage le transport structurant», a ajouté le conseiller de Québec 21 Stevens Mélançon en point de presse. 

 Des résidents de Thetford Mines, Saint-Pierre-de-Broughton ou encore Rivière-du-Loup ont aussi réussi à obtenir leur carte d’adhérent pour le futur réseau de Québec, critique M. Mélançon. 

 Réplique de Grandmont 

 Joint par Le Journal, Étienne Grandmont a défendu avec vigueur J’ai ma passe ainsi que le concours pour les billets de Céline Dion au Centre Vidéotron d’une valeur de 500$, achetés à même les quelque 133 000$ amassés auprès de nombreux partenaires financiers. Précisons que Québecor n’est pas du lot. La soirée VIP comprend aussi un souper pour deux au Cochon Dingue et une nuitée à l’hôtel Alt de Québec. 

 «Les prix offerts dans le cadre de ce concours-là sont offerts par des partenaires, par des gens qui pensent que le projet doit se réaliser et c’est une façon de mettre aussi en évidence le fait que le réseau de transport structurant va desservir le Centre Vidéotron. On a acheté les billets à même les fonds de notre campagne. Pour nous, c’est une façon de parler des avantages du réseau d’un autre angle», s’est-il défendu. 

 Quant aux cartes gratuites distribuées à des gens qui résident ailleurs au Québec, M. Grandmont rétorque que le futur réseau va servir aussi aux gens de l’extérieur et aux touristes. 

Démonstration d’appui

«Maintenant que le financement est bouclé, le but n’est plus de démontrer la pertinence du projet, mais plutôt de se mobiliser pour qu’il se réalise le plus vite et harmonieusement possible», a renchéri par voie de communiqué l’ancien grand patron d’Industrielle Alliance, Yvon Charest, qui a contribué au démarrage de la campagne.

«J’ai ma passe compte aujourd’hui 15 employeurs majeurs qui ont contribué pour quelque 135 000$ pour démarrer la campagne. En une semaine, plus de 10 000 adhérents ont embarqué. Plus de 60 commerçants offrent aujourd’hui des rabais et des gratuités, et une quarantaine d’autres se sont ajoutés parmi les sympathisants», a-t-il rappelé, fier de cette démonstration d’appui.

 Objectif de 20 000 adhérents 

 Ce n’est pas la première fois que l’opposition critique J’ai ma passe qui s’est associé à de nombreux gens d’affaires pour mousser le futur réseau de transport structurant. J’ai ma passe ambitionne d’atteindre la barre des 20 000 adhérents cet automne et refuse, pour l’instant, de dévoiler le nombre de cartes qui ont été distribuées. 

 Rappelons que les gens qui s’inscrivent obtiennent une carte par la poste gratuitement, laquelle leur permettra de participer éventuellement aux célébrations du lancement du réseau, en plus d’avoir accès à des rabais chez les marchands participants.