/news/consumer
Navigation

Pratiques de vente: des plaintes contre un commerce de Saguenay

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY – L'Office de la protection du consommateur met en garde la population contre les pratiques de vente d’un nouveau commerçant de meubles ouvert depuis deux mois à Saguenay, Industria Mobili. 

L’entreprise sollicite des clients potentiels au téléphone ou par la poste en leur promettant des cadeaux en échange d'une visite en magasin. 

Les conseillers en magasin tenteraient ensuite par différents moyens de convaincre les clients potentiels d'acheter des produits. Cette façon de faire déplaît à plusieurs consommateurs. 

«Une dizaine de consommateurs depuis la mi-juillet environ ont contacté l'Office pour se plaindre de ce commerçant, principalement pour des pratiques jugées trompeuses ou déloyales», a expliqué le porte-parole de l'organisme, Charles Tanguay. 

Actuellement, seules les personnes contactées par Industria Mobili peuvent accéder au commerce. Son responsable a confirmé que c'est la méthode utilisée pour attirer la clientèle. 

Il prétend que cette forme de publicité est courante en Europe et que les Québécois n'y sont pas habitués, mais il assure que jamais les employés ne font de la vente sous pression et que l'entreprise opère en toute légalité. 

Une femme a pourtant raconté à TVA Nouvelles, sous le couvert de l'anonymat, que deux personnes âgées de son entourage s'étaient récemment présentées au magasin pour recevoir les cadeaux promis. 

Après de longues discussions, les employés sur place les auraient convaincues d'acheter pour près de 10 000 $ de meubles, dont elles n'avaient pas vraiment besoin. 

Dans un communiqué émis en décembre dernier, l'Office de la protection du consommateur mettait en garde la population contre ce type de commerces. 

D'autres magasins de meubles aux pratiques similaires avaient été dénoncés ailleurs au Québec, mais impossible de dire si ce sont les mêmes personnes qui fonctionnent sous différents noms d'entreprises. 

«Ce que nous rapportent les consommateurs, ce sont des pratiques qui se ressemblent beaucoup en effet, a précisé M. Tanguay. Le consommateur ne doit jamais oublier que personne n'a le droit de vous obliger à signer. Vous pouvez prendre un temps de réflexion, vérifier les antécédents de l'entreprise et comparer les prix avec d'autres produits avant de signer.» 

Le responsable d'Industria Mobili a refusé d'accorder une entrevue à la caméra à TVA Nouvelles après plus d'une heure de discussion au cours de laquelle il a mentionné à plusieurs reprises être étonné de constater le mécontentement de certains consommateurs. 

Il a affirmé ne pas vouloir être identifié pour protéger sa vie privée et non pas parce qu'il a quelque chose à se reprocher. Il a aussi confirmé que la campagne de sollicitation téléphonique devait prendre fin dans quelques jours et qu'après, la boutique sera accessible à tous. 

Le responsable assure qu'il ne s'agit pas d'un commerce itinérant, que l'entreprise est à Saguenay «pour y rester». 

Selon les informations obtenues par TVA Nouvelles, le commerce a signé un bail qui doit être renouvelé chaque mois.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions