/finance/news
Navigation

300$ au client qui trouve une serveuse

pénurie de main d'oeuvre
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Le patron d’un bar de Saint-Alexandre-de-Kamouraska, dans le Bas-Saint-Laurent, fait appel à ses clients pour trouver de la main-d’œuvre. 

Il offre un incitatif financier à celui ou celle qui lui trouvera des serveuses. «Je leur dis: “Si vous me présentez quelqu’un qui pourrait travailler au Pub et qui fait un minimum de six mois, je vais remettre 300$ en l’argent à la personne”», a fait savoir Gatéan Landry, copropriétaire du bar Pub Le St-Alex. 

La nouvelle s’est répandue et la méthode a déjà mené à l'embauche d'au moins une serveuse, recommandée par une autre employée. 

pénurie de main d'oeuvre
Photo courtoisie

Aussitôt qu’elle aura complété ses six mois de travail, celle qui l'a recommandée recevra les 300$ promis, car le programme s’adresse aussi aux autres serveuses. 

L’entreprise emploie de cinq à six personnes qui travaillent de façon régulière ou sporadique. 

Pour aider à l’embauche, M. Landry a aussi augmenté les salaires de 2$ de l’heure et fera des rénovations pour améliorer la zone de travail des serveuses.