/finance/business
Navigation

La tempête se poursuit pour l’enseigne Caroline Néron

Le détaillant fermera toutes ses boutiques et misera sur la vente en ligne

Coup d'oeil sur cet article

Les déboires financiers de l’enseigne Caroline Néron se poursuivent. L’entreprise fermera l’ensemble de ses boutiques et réorientera son modèle d’affaires en misant sur la vente en ligne et chez des détaillants comme Costco. 

Jeudi, la femme d’affaires a confié à La Presse qu’elle n’était plus en mesure de payer le loyer de ses magasins ainsi que celui de son siège social, à Montréal. Des employés auraient appris la mauvaise nouvelle au cours des derniers jours. 

En janvier dernier, rappelons que les entreprises de Caroline Néron s’étaient placées sous la Loi sur la faillite et l’insolvabilité avec l’objectif de faire une proposition à ses créanciers, dont Revenu Québec et l’Agence du revenu du Canada. 

L’entrepreneure avait alors des dettes de 9 millions $. Elle disait souhaiter s’adapter « aux nouvelles réalités touchant le secteur du commerce de détail ».  

Dans le cadre de son plan de restructuration, la compagnie de sacs à main et de bijoux pour hommes et femmes est passée de quatorze boutiques à six. Il y a aussi une franchise.  

En raison des fermetures, le nombre d’employés avait chuté de 152 à 80. 

Caroline Néron, le 23 mai dernier à l’assemblée du bureau du séquestre officiel (Surintendant des faillites), à Montréal.
Photo d'archives, Chantal Poirier
Caroline Néron, le 23 mai dernier à l’assemblée du bureau du séquestre officiel (Surintendant des faillites), à Montréal.

En mai dernier, l’ex-dragonne à l’émission Dans l’œil du dragon était tout de même parvenue à trouver un terrain d’entente avec ses créanciers afin de « donner une seconde vie à son entreprise ».  

Aucune date 

Le plan de restructuration piloté par le syndic BDO Canada prévoyait un remboursement de 500 000 $ sur une dette non garantie de 3,2 millions $. Les paiements devaient s’échelonner sur une période de trois ans. Le premier versement était prévu vers la fin 2019.  

Pour l’heure, aucune date de fermeture n’a encore été annoncée. L’objectif serait de quitter les locaux « au cours des prochaines semaines ».  

Par ailleurs, on ne sait pas si les créanciers vont finalement recevoir une somme d’argent. Revenu Québec aurait toutefois été remboursée au cours des derniers mois. 

Plus de réponses lundi 

Dans la région de Québec, Caroline Néron a des boutiques aux Galeries de la Capitale et à Place Sainte-Foy.  

Joints par Le Journal, certains employés ont mentionné avoir appris la nouvelle vendredi matin. Ils pensent avoir plus de réponses lundi prochain.  

L’enseigne a aussi des magasins à Montréal (Place Rosemère), au Carrefour Laval, aux Galeries Rive-Nord (Repentigny, franchisé), aux Promenades Gatineau et au Carrefour de l’Estrie (Sherbrooke). 

Au cours des dernières années, la compagnie Caroline Néron a connu une croissance fulgurante, passant d’un chiffre d’affaires de 800 000 $ à 10 millions de dollars.  

Avec la collaboration de Pierre-Olivier Zappa. 

Magasins Caroline Néron  

  • Galeries de la Capitale 
  • Place Sainte-Foy 
  • Place Rosemère 
  • Carrefour Laval 
  • Galeries Rive-Nord (franchisé) 
  • Promenades Gatineau 
  • Carrefour de l’Estrie