/misc
Navigation

Ce NOUS qui exclut

Le NOUS du Bloc québécois vient malheureusement dire à tous les fédéralistes québécois que « le Québec, c’est pas vous ».

 Ce NOUS qui exclut
TVA NOUVELLES/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Cette semaine, le Bloc québécois a dévoilé son slogan de campagne : « Le Québec, c’est nous. » En choisissant d’employer le « nous », le parti mené par Yves-François Blanchet souhaite rassembler et miser sur les points communs que voudra défendre le Bloc québécois au nom de ses électeurs.

Le problème dans ce choix de slogan, c’est que plutôt que de rassembler tous les Québécois, il exclut celles et ceux qui ne sont pas souverainistes.

Sauver le Bloc

Il faut l’avouer, depuis son arrivée au Bloc québécois, Yves-François Blanchet a fait un excellent travail. Personne n’aurait pensé que le successeur de Martine Ouellet parviendrait à sauver le Bloc tant son passage à la chefferie avait divisé les troupes et démobilisé les militants.

Yves-François Blanchet a sur réunir plusieurs candidats de qualité, aux convictions sincères et aux racines profondes dans leurs communautés respectives. 

Il a également réussi à redonner vie à un parti que tous voyaient sous respirateur artificiel depuis le départ de Gilles Duceppe. Pendant un moment, on disait même que de tenter de sauver le Bloc, c’était de l’acharnement thérapeutique. Yves-François Blanchet aura su faire mentir les rédacteurs de la nécrologie anticipée de son parti.

Parler entre eux

Ces jours-ci, il est de bon ton de chanter dans la chorale nationaliste au Québec. Après tout, qui peut reprocher quoi que ce soit à celles et ceux qui montent aux barricades pour défendre l’identité, la culture et la langue du Québec, sinon la manière de le faire ?

Le risque, cependant, consiste à s’inscrire en seul représentant de ce nationalisme en mettant de côté celles et ceux qui sont nationalistes sans toutefois être souverainistes. On peut croire en la fédération canadienne tout en croyant dur comme fer qu’elle ne saurait exister pleinement sans le Québec d’hier et d’aujourd’hui.

Le NOUS du Bloc québécois vient malheureusement dire à tous les fédéralistes québécois que « le Québec, c’est pas vous ».

Le slogan bloquiste se décline en plusieurs versions : l’environnement, c’est nous ; le français, c’est nous ; les régions, c’est nous ; etc. Mais le problème persiste. Chaque fois qu’on dit ça, on dit aussi à tous les électeurs qui ne sont pas bloquistes : « c’est pas vous. »

Alors que le Bloc québécois est en reconstruction et que sa survie à long terme dépend des résultats de l’élection du 21 octobre prochain, il sera intéressant de voir combien d’électeurs voudront faire partie de ce NOUS qui divise.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions