/opinion/columnists
Navigation

Fatima dit merci

Coup d'oeil sur cet article

Depuis l’annonce de ma nomination par le premier ministre François Legault le 4 septembre dernier, à titre de Déléguée générale du Québec à Dakar, je suis submergée de vœux de succès, mais aussi d’expressions de tristesse.

  • Dernier billet publié dans le JDM et le JDQ

Des lectrices et lecteurs qui s’étaient habitués à mes chroniques dans Le Journal se disent déçus de ne plus pouvoir me lire.

Un engagement

Pour moi aussi, le sevrage est difficile. Et c’est par respect pour vous et pour les artisans du Journal qui m’ont accompagnée depuis février 2016 que j’écris ce dernier billet, pour dire « merci ».

Merci à Dany Doucet, rédacteur en chef du Journal de Montréal qui m’a fait confiance en m’ouvrant les pages de son quotidien et à Sébastien Ménard, rédacteur en chef du Journal de Québec, qui m’a offert son entière collaboration.

Merci à tous les artisans du Journal, de tous les métiers, qui travaillent dans l’ombre, pour le concevoir et le rendre disponible, chaque matin, aux quatre coins du Québec.

Si j’ai choisi de publier dans Le Journal de Montréal et Le Journal de Québec, c’est pour rejoindre les Québécois dans toutes les régions.

Écrire est un engagement moral envers ceux et celles qui nous lisent. Et c’est à leur intelligence qu’il faut parler.

J’ai écrit pour informer le public, le sensibiliser à la complexité de notre monde, l’exposer à des réalités nouvelles, lui ouvrir d’autres perspectives et aussi l’inviter à la nuance.

Je ne compte pas le nombre de gens qui m’arrêtaient pour me dire « On a hâte de lire votre prochaine chronique pour apprendre quelque chose. »

Le Journal offre cet avantage. J’ai toujours abordé les sujets que je voulais, développé mes propres contenus et choisi les titres de mes chroniques.

Le rédacteur en chef et le directeur de production savent sur quoi j’écris lorsqu’ils reçoivent ma chronique, entre 18 h et 19 h, la veille, pour publication le lendemain.

Un honneur

Le Québec m’a beaucoup donné et c’est à mon tour de me mettre à son service. Je quitte donc Le Journal, non sans regrets, pour « représenter le Québec dans tous les secteurs d’activités qui sont de sa compétence constitutionnelle au Sénégal et également au Bénin, au Burkina Faso, au Cameroun, au Cap-Vert, au Gabon, en Gambie, en Guinée, en Guinée-Bissau, au Mali, au Niger et au Togo ».

Merci au premier ministre François Legault et à la ministre des Relations internationales, Nadine Girault, pour leur confiance. Je tâcherai de relever ce défi avec l’équipe de la délégation générale du Québec à Dakar.

L’Afrique, c’est mon continent d’origine et c’est un honneur pour moi de représenter le Québec au Sénégal, un pays de grande civilisation et de culture.


♦ Ce texte est publié sans rémunération de l’auteure qui remplit désormais une fonction exclusive au service du gouvernement du Québec.

 

 

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions