/news/green
Navigation

L’ex-agent 007 Pierce Brosnan fait l’éloge de Greta Thunberg

L’ex-agent 007 Pierce Brosnan fait l’éloge de Greta Thunberg
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Deauville | L’ex-agent 007 Pierce Brosnan a fait samedi l’éloge de la jeune militante Greta Thunberg, dénoncé l’impact de géants de la chimie sur l’agriculture et critiqué la politique de Donald Trump et de Boris Johnson, à l’occasion du 45e festival du cinéma américain de Deauville. 

«Je lui souhaite tout le succès possible», a dit l’acteur irlandais de 66 ans, interrogé dans cette station balnéaire normande par l’AFP à propos de la jeune égérie de la lutte pour le climat. 

Interrogé sur l’âge de Greta Thunberg (16 ans), l’acteur a estimé qu’elle n’était pas trop jeune pour livrer ce combat. «Bien sûr que non (elle n’est pas trop jeune, ndlr). Elle doit faire attention. Elle a besoin d’être protégée. C’est une voix très forte pour la jeunesse qui a peur», a ajouté Pierce Brosnan. 

Interrogé sur ce qu’il fallait faire pour sauver la planète, l’acteur a rappelé qu’il avait réalisé avec son épouse un documentaire intitulé Poisoning Paradise, présenté hors compétition à Cannes en 2018. «Ce film parle des effets des OGM, de Monsanto, BASF et de ce type d’agriculture qui a un effet très important sur la communauté de l’île où je vis» à Hawaï, a dénoncé l’acteur, citant également le groupe suisse Syngenta.  

«Malheureusement, nous avons un président qui pense qu’il n’y a pas de changement climatique et qui fait reculer plusieurs mouvements en faveur de l’environnement, ce qui est assez dévastateur», a-t-il ajouté, faisant allusion à Donald Trump, avant d’appeler à «s’engager dans des communautés locales» pour «dénoncer les injustices» environnementales. 

Pierce Brosnan a également évoqué «le pétrole qui est en train de polluer notre terre et qui a juste définitivement prouvé dans plusieurs régions qu’il était catastrophique ». 

L’acteur, qui a une soixantaine de films à son actif, a par ailleurs fait part de ses «craintes» face au Brexit. «Une telle sortie m’inquiète, les frontières qui pourraient être créées dans un pays que j’aime, m’inquiètent profondément», a confié Pierce Brosnan. 

Interrogé sur ce qu’il pensait en tant qu’Irlandais de la politique de Boris Johnson, l’acteur a répondu : «entre lui et Trump, le monde est dans un triste état. C’est vraiment honteux ce qui arrive en Angleterre». Boris Johnson «cause un vrai carnage, Trump cause un vrai carnage. Cela donne le sentiment d’être plutôt insignifiant. Quoique vous fassiez, les mensonges continuent, la honte continue», a poursuivi l’ex-James Bond. 

«Il faut trouver les personnes bonnes, travailler et aimer», a-t-il conclu. 

Pierce Brosnan, qui incarna James Bond dans quatre films entre 1995 et 2002, doit prochainement être à l’affiche de trois longs-métrages: The Mistfits, un thriller d’action de Renny Harlin, False Positive, un film d’horreur de John Lee, et Eurovision, une comédie de David Dobkin.  

Vendredi, le 45e festival du cinéma américain de Deauville s’est ouvert avec un hommage à l’acteur.