/sports/hockey/canadiens
Navigation

McShane souhaite faire le plein d’expérience

Vitrine des recrues
Photo Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

BELLEVILLE | Alors que Ryan Poehling et Nick Suzuki rêvent de percer la formation du Canadien, d’autres espoirs ont des objectifs plus modestes. Du moins pour l’instant.

Choix de quatrième tour à l’encan de 2018, Allan McShane est l’un de ceux-là. Retourné à son équipe junior l’an dernier au terme du camp des recrues, il souhaite, cette fois, avoir l’occasion de disputer un ou deux matchs préparatoires.

Un objectif qui, sur papier, paraît plus que réalisable pour l’athlète de 19 ans.

Malgré un lent début de saison l’hiver dernier, l’attaquant des Generals d’Oshawa a récolté 69 points, dont 34 buts, en 62 rencontres. Une tenue qui lui a valu une invitation au camp estival d’Équipe Canada junior.

Cependant, l’analyse que fait Joël Bouchard du jeune Ontarien laisse présager que McShane a encore des choses à prouver à l’état-major du CH.

« Il a des habiletés autour du filet. Il possède un bon lancer. Reste à voir comment il va réagir cette année. On aime voir une progression chez les joueurs. On espère qu’il s’est adapté au calibre de jeu », a expliqué l’entraîneur-chef du Rocket, dans les heures précédant l’affrontement contre les espoirs des Sénateurs.

Collé sur les pros

McShane est bien au fait des doléances de l’organisation à son endroit.

« Le Canadien exige certains standards de ses espoirs. C’est à moi de lui montrer que je suis prêt à passer à l’étape suivante », a-t-il déclaré à l’auteur de ces lignes.

Pour ce faire, il y est allé à fond de train au cours de l’été. Il s’est amené dans la région métropolitaine où il a passé beaucoup de temps à s’entraîner avec quelques-uns des plus beaux joyaux de l’équipe, dont Poehling.

D’ailleurs, le Tricolore lui donne présentement toutes les chances de se faire valoir. Depuis le début du camp des recrues, il est utilisé à la gauche de Jack Evans et Alexandre Alain, deux joueurs qui possèdent une saison complète d’expérience dans la Ligue américaine.

« Ce sont deux joueurs expérimentés. Ils sont talentueux et très intelligents. J’espère que cela aura une influence sur mes performances, tout comme j’espère qu’ils pourront profiter de ma présence, a décrit McShane. Jusqu’ici, ça semble bien cliquer entre nous. »

Leader

Peu importe combien de temps il passera dans le giron du Canadien, McShane souhaite ramener à Oshawa l’expérience qu’il aura acquise chez les professionnels. Les attentes seront élevées au sein de la concession qui a vu grandir les Bobby Orr, Eric Lindros et John Tavares, après leur revers en finale d’association, le printemps dernier.

« Je veux être le leader de cette équipe et mener la colonne des pointeurs, tout en étant efficace en territoire défensif », a lancé McShane, qui en sera à une quatrième saison à Oshawa.

Brillant jeune homme, McShane a également compris que ce qu’il apprendra au cours des prochains jours pourra lui être utile à plus long terme.

« Je risque de jouer pour lui [Bouchard] un jour. C’est bon d’emmagasiner le plus d’informations possible. Ainsi, je serai déjà prêt à aller de l’avant et à répondre aux exigences lorsque ce moment sera arrivé. »

C’est ce qu’on appelle voir plus loin que le bout de son nez.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions