/weekend
Navigation

10 docus-réalité qui changeront votre vision du monde

Coup d'oeil sur cet article

Il n’y a rien de mieux qu’une immersion pour comprendre à petite échelle ce que d’autres vivent. Mais on en a rarement la possibilité. Le documentaire nous permet toutefois de nous rapprocher de l’inconnu, d’en saisir les valeurs, les défis, la portée. Il nous éduque, nous ouvre des horizons. En voici quelques-uns qui nous permettent de cultiver notre empathie, d’être de meilleurs citoyens ou, du moins, des gens mieux informés. 

Autiste, bientôt majeur 

Photo courtoisie Moi&cie

Pendant longtemps, les parents de jeunes atteints d’un trouble du spectre de l’autisme ont vécu dans le silence et une certaine exclusion. Des structures et des services se sont mis en place tranquillement. Des personnalités publiques, comme Charles Lafortune et Sophie Prégent, dont le fils Mathis est autiste, ont fait beaucoup pour que ces familles aient une voix. Mais une fois l’âge adulte arrivé, les services s’estompent, mais les besoins sont toujours là. Cette série docu-réalité nous plonge dans le quotidien de ces familles qui doivent jongler avec l’avenir de leurs jeunes dans un contexte particulier où l’accompagnement fait toute une différence. Un avenir qu’il faudrait encore plus inclusif.  

♦ Mercredi 19 h 30 à Moi&cie

180 jours 

Photo courtoisie Télé-Québec

Nous parlons beaucoup d’éducation en cette période de rentrée. Malheureusement pas pour les bonnes raisons puisque notre système a plusieurs défaillances qu’il faut soulever. Mais il y a aussi des gens de cœur qui travaillent fort pour le bien-être de nos jeunes. Le quotidien d’une école n’est pas de tout repos, qu’on se le dise. Cette formidable série docu-réalité suit pendant toute une année scolaire des élèves, des enseignants et des membres du personnel qui cohabitent en surmontant les défis à la fois sociaux et d’apprentissage. On peut tirer plusieurs leçons de cette série.  

♦ Jeudi 20 h à Télé-Québec

En marge du monde 

Photo courtoisie TV5

Samian est un artiste qui rappe en français et en algonquin. Il est aussi un animateur très humain qui va à la rencontre des gens sans préjugés. Il l’avait fait l’année dernière dans le docu-réalité saisissant Fentanyl : la menace (Moi&cie). Dans cette nouvelle série, il part à la rencontre de gens qui ont choisi un mode de vie hors norme, loin des conventions sociales habituelles. Des gens qui ont tout quitté, souvent même leur pays, pour vivre selon leurs propres valeurs. Des rencontres qui témoignent d’autres perspectives et qui font réfléchir  

♦ Mercredi 21 h à TV5 

Comment devenir adulte 

Photo courtoisie Unis

L’adolescence est une période qui peut être trouble. On se questionne sans trouver les réponses, on explore, on expérimente avec plus ou moins de succès. C’est une période de doute où les parents ne sont pas les conseillers qu’on voudrait. Cette série docu-réalité très chouette suit des adolescents qui fréquentent la même école secondaire sans être amis et qui témoignent de leurs préoccupations avec une grande sincérité. Une immersion qui nous permet de mieux comprendre ce qu’ils vivent avec les défis et réalités d’aujourd’hui  

♦ Dès le 13 septembre sur Unis 

Génération d’anxieux et Prisonniers de l’anxiété 

Photo courtoisie Télé-Québec

L’anxiété est le mal du siècle. Elle paralyse. Elle est croissante et s’impose à toutes les générations, même les plus jeunes. Dans ces deux documentaires, Claire Lamarche rencontre des gens qui en sont atteints et des experts qui les aident à s’en sortir. Comment l’anxiété se déclenche-t-elle, comment la ressent-on et comment s’en sortir, telles sont les questions qui y seront abordées. Un premier pas pour comprendre et accompagner ceux qui en souffrent.  

♦ 18 et 25 septembre à Télé-Québec 

Mont Tétons 

Photo courtoisie

Nous sommes tous touchés par le cancer. Le cancer du sein est celui qui est le plus répandu chez la femme. La comédienne Anick Lemay l’a rencontré. Avec humour et surtout authenticité, elle nous l’a raconté. Ce parcours douloureux lui a donné envie de mettre des visages sur les étapes qui attendent celles qui en sont atteintes. Dans ce documentaire, elle accompagne avec sensibilité cinq femmes à cinq stades de la maladie. Une façon d’affronter la réalité avec bienveillance. D’être témoins d’une part d’inconnu grâce à l’expérience de femmes fortes qui ont eu la générosité de nous donner accès à ce parcours malgré leur vulnérabilité.  

♦ 30 septembre à Moi&cie

Une garderie pour tous 

Photo courtoisie Canal Vie

Beaucoup de gens vivent mal avec la différence. Mais les différences font la beauté de notre espèce. Souvent, c’est qu’ils n’ont pas eu accès ou qu’on leur a enseigné qu’il ne fallait pas s’approcher de ce qui n’est pas tout à fait comme eux. C’est très triste. Terrible. Car les enfants naissent tous sans préjugés. Cette série documentaire nous entraîne dans une garderie où se côtoient des enfants dits « normaux », et d’autres handicapés qui partagent le même plaisir du jeu et d’être ensemble, et des éducateurs aimants. Une expérience à retenir et dont il faudrait s’inspirer  

♦ Dès le 17 octobre sur Canal Vie

Tes déchets, ma richesse 

Photo courtoisie Radio-Canada

Ce documentaire de Karina Marceau sera présenté dans le cadre de la Semaine de réduction des déchets. C’est une problématique à laquelle nous nous devons de réfléchir, car le gaspillage est une des plus grandes sources de pollution sur Terre. Certains ont adopté un mode de vie et d’affaires en harmonie avec l’environnement. C’est le cas de Karine Awashish, une Atikamekw qui s’est inspirée de ses ancêtres et qui propose un projet inspirant d’économie circulaire. Un sujet très actuel.  

♦ 19 octobre sur Ici Explora

Dans les pas de... 

Photo courtoisie Historia TV

Sur notre plaque automobile, il est écrit : Je me souviens. Mais notre mémoire se perd. La nouvelle génération se tourne plus facilement vers ce qui se passe chez nos voisins du Sud qu’ici. Cette série propose une rencontre avec le passé via des personnalités du présent. Ainsi, Pierre-Yves Lord scrutera les lieux marquants de René Lévesque, Marie-Thérèse Fortin nous parlera de la contribution du frère Marie-Victorin, Réal Béland racontera le lutteur Mad Dog Vachon et Yves P. Pelletier rendra hommage à la Poune. Des pièces de notre histoire réunies de façon ludique.  

♦ Dès le 1er novembre à Historia

Trafic 

Photo courtoisie Picbois productions

Quand la série de fiction Fugueuse est débarquée à TVA, bien des gens se sont réveillés, prenant conscience de ce phénomène pourtant bien réel qui ne date pas d’hier. La prostitution juvénile marque des vies au fer rouge. C’est une industrie lucrative dont de jeunes filles et garçons sont victimes, pris dans un engrenage. Le problème, c’est qu’il y a toujours des clients. C’est justement vers lui que se tournent les artisans de ce documentaire. Quelles sont ses motivations et comment se fait-il que la police ne met jamais le grappin dessus.  

♦ 13 novembre à Télé-Québec

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions