/news/green
Navigation

[EN IMAGES] Une nuit impossible à oublier aux Îles

Plusieurs Madelinots ont confirmé n’avoir jamais vécu une tempête aussi longue et violente

Coup d'oeil sur cet article

Les habitants des îles de la Madeleine ont vécu une nuit d’enfer lorsqu’ils ont été frappés par une tempête historique hier alors que des vents violents de 120 km/h ont détruit des tronçons de route, déraciné des arbres et causé de nombreux dommages.

Désolation au quai de La Grave au Havre Aubert où des bateaux s’empilaient les uns sur les autres, hier.
Photo collaboration spéciale, Nigel Quinn
Désolation au quai de La Grave au Havre Aubert où des bateaux s’empilaient les uns sur les autres, hier.

« Je peux dire que seule dans une chambre avec un vent très fort à l’extérieur sans pouvoir voir ce qui se passe, ça donne froid dans le dos », raconte Guylaine Poirier qui dormait à l’Auberge du village, à Cap-aux-Meules.

Photo courtoisie, Guy Jodoin

«Plusieurs secteurs vont nécessiter une intervention rapide et ce sont souvent des interventions qui vont s’avérer être très coûteuses», a-t-il poursuivi. 

« Quand l’électricité a lâché et que nous étions dans le noir total avec ces vents, c’était assez stressant », ajoute Alice Leblanc, qui, elle, dormait chez elle.

Dans la nuit de samedi à hier, l’archipel a été secoué par des vents intenses et une mer déchaînée. Or, c’est seulement hier matin que les Madelinots ont pu constater l’étendue des dommages que la tempête post-tropicale Dorian avait causés.

« On parle de quais, de marinas, de bâtiments, d’arbres arrachés, sans parler de l’érosion . Elle a laissé des cicatrices sur le territoire », décrit le maire des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre.

Photo courtoisie, Guy Jodoin

Il était toutefois soulagé qu’il n’y ait eu aucune perte de vie humaine.

Les vents puissants ont endommagé plusieurs embarcations aux Îles-de-la-Madeleine.
Photo Courtoisie
Les vents puissants ont endommagé plusieurs embarcations aux Îles-de-la-Madeleine.

Du jamais-vu

Habitués à des rafales pouvant atteindre les 80 km/h, jamais les résidents n’ont vécu une tempête d’une telle envergure. 

Photo courtoisie, Guy Jodoin

Selon le maire, les vents auraient cessé seulement avant midi. Comparativement à la tempête de novembre 2018 qui avait causé la rupture des deux câbles sous-marins de fibre optique qui relaient les communications entre les Îles et le continent, cette fois-ci, les câbles ont tenu le coup. 

Un stationnement sur le chemin principal de Cap-aux-Meules n’est qu’à quelques mètres de céder en raison de l’érosion.
Photo courtoisie, Guy Jodoin
Un stationnement sur le chemin principal de Cap-aux-Meules n’est qu’à quelques mètres de céder en raison de l’érosion.

« De mon vivant, c’est la plus grosse tempête. Il n’y a eu aucun blessé ni perte de vies humaines. Le reste, c’est du matériel. À partir d’aujourd’hui, on va constater les vrais dégâts », ajoute Marco Turbide, 45 ans, qui a toujours habité aux Îles-de-la-Madeleine.

La toiture de l’école de cirque n’a pas pu résister aux vents violents.
Photo collaboration spéciale, Nigel Quinn
La toiture de l’école de cirque n’a pas pu résister aux vents violents.

Hier, plusieurs pêcheurs ont partagé des photos désolantes de leur bateau à côté du quai brisé à La Grave au Havre Aubert. Au moins une quinzaine d’embarcations se sont échouées les unes sur les autres sur la berge.

Quant aux maisons, selon le résident Normand Choinière, si elles ont résisté aux vents, c’est parce que la majorité d’entre elles ont été construites en tenant compte des bourrasques omniprésentes et uniques à leur climat.

Des citoyens tentaient de réparer les dommages causés à une maison des Îles-de-la-Madeleine.
Photo collaboration spéciale, Nigel Quinn
Des citoyens tentaient de réparer les dommages causés à une maison des Îles-de-la-Madeleine.

Aide

Le maire Lapierre ne compte pas rester les bras croisés. Hier, il s’est entretenu au téléphone avec la ministre de la Sécurité publique Geneviève Guilbault pour obtenir de l’aide rapidement.

« Ce qu’on demande à Québec, c’est de soutenir notre communauté, les différents citoyens et citoyennes qui auront été touchés par cette tempête », a-t-il expliqué en entrevue.

- Avec l’Agence QMI

Dorian frappe fort

  • Près de 50 mm de pluie se sont déversés sur les îles de la Madeleine de samedi à hier.
  • Des rafales allant de 70 à 120 km\h ont été enregistrées sur l’archipel.
  • Des vagues de 12,8 mètres ont été relevées par une bouée de Pêches et Océans Canada située au large des Îles. 
  • Quelque 5000 abonnés d’Hydro-Québec ont été privés d’électricité à un moment ou un autre.