/sports/hockey/canadiens
Navigation

À quoi pourrait ressembler la formation du CH cette saison?

Jesperi Kotkaniemi
Photo d'archives, AFP Jesperi Kotkaniemi

Coup d'oeil sur cet article

Il y a un an, le Canadien planifiait de retourner Jesperi Kotkaniemi pour une autre saison en Finlande. Le jeune centre a toutefois déjoué les plans de l’organisation en gagnant un poste dès l’âge de 18 ans.  

Marc Bergevin et Claude Julien ont identifié Kotkaniemi comme un modèle pour les beaux espoirs de l’organisation. Les Ryan Poehling et Nick Suzuki auront comme objectif de déloger un vétéran afin d’amorcer la saison à Montréal. 

À l’attaque, Julien misera sur une plus grande stabilité que l’an dernier. Il connaît déjà l’identité de ses trois premiers centres avec Phillip Danault, Max Domi et Kotkaniemi. Il y aura une lutte pour le poste de quatrième centre. 

Byron dans le top 6? 

Sur les ailes, le CH n’a toujours pas remplacé Andrew Shaw. Paul Byron représente un candidat sérieux pour une place au sein du top 6, mais le petit ailier s’est toujours promené d’une unité à l’autre au cours des dernières saisons. Suzuki pourrait venir mêler les cartes advenant un très bon camp. 

À la ligne bleue, Josh Brook et Cale Fleury cogneront à la porte, mais il est probablement encore trop tôt pour les deux jeunes espoirs. S’il est parfaitement rétabli de sa blessure à un œil, Noah Juulsen restera fort probablement avec le grand club. Le CH a déjà sept défenseurs avec des contrats à un seul volet, n’incluant pas Juulsen et Victor Mete. À ce groupe, il faut toutefois retrancher Karl Alzner, qui ne figure plus dans les plans. 

Le Journal a construit la formation probable du Tricolore en vue du premier match de la saison qui aura lieu le 3 octobre contre les Hurricanes à Raleigh. 

FORMATION PROBABLE 

Attaquants 

♦ Tomas Tatar – Phillip Danault – Brendan Gallagher 

Claude Julien a eu la main heureuse avec ce trio l’an dernier. 

Il gardera cette recette. 

♦ Jonathan Drouin – Max Domi – Paul Byron 

Domi aura la pression de répéter une aussi bonne saison, alors que Drouin voudra repartir sur de bonnes bases après une fin décevante. Byron sera le vétéran pour guider les deux jeunes. 

♦ Artturi Lehkonen – Jesperi Kotkaniemi – Joel Armia 

La Finlande sera à l’honneur au sein de ce troisième trio. Les trois attaquants chercheront à en donner plus sur le plan offensif. 

♦ Nick Cousins – Ryan Poehling – Jordan Weal 

Poehling ou Nate Thompson comme quatrième centre ? 

Un jeune ou un vétéran ? Pour rester à Montréal, Poehling devra jouer régulièrement. 

Extra : Nate Thompson

Défenseurs 

♦ Victor Mete – Shea Weber 

Les deux se connaissent bien. 

♦ Ben Chiarot – Jeff Petry 

Acquis sur le marché des joueurs autonomes, Chiarot remplacera Jordie Benn au sein du top 6. Il apportera une bonne dose de robustesse. 

♦ Brett Kulak – Noah Juulsen 

Kulak a gagné la confiance de Julien l’an dernier. Il reste toutefois à savoir qui sera son partenaire. Juulsen devra connaître un très bon camp puisqu’il n’a pratiquement pas joué l’an dernier. 

Extra : Christian Folin et Mike Reilly

Gardiens 

♦ Carey Price 

Le vétéran a signé 35 victoires l’an dernier. 

Il devrait maintenir un rythme semblable. 

♦ Keith Kinkaid 

Le CH avait besoin d’un auxiliaire plus fiable qu’Antti Niemi pour offrir un peu de repos à Price. L’Américain de 30 ans a joué 41 matchs à ses deux dernières saisons au New Jersey. 

Ils se battront pour un poste 

♦ Nick Suzuki 

Centre/ailier droit 

Jesperi Kotkaniemi
Photo Martin Chevalier

♦ Charles Hudon 

Ailier 

Jesperi Kotkaniemi
Photo Agence QMI, Simon Clark

♦ Matthew Peca 

Centre/ailier 

Jesperi Kotkaniemi
Photo Pierre-Paul Poulin

♦ Josh Brook 

Défenseur 

Jesperi Kotkaniemi
Photo Martin Chevalier

♦ Cale Fleury 

Défenseur 

Jesperi Kotkaniemi
Photo Martin Chevalier

  

L’heure est à l’optimisme chez les joueurs 

Ben Chiarot parle de ses premiers pas avec le Canadien et son admiration pour Shea Weber.
Photo Agence QMI, Mario Beauregard
Ben Chiarot parle de ses premiers pas avec le Canadien et son admiration pour Shea Weber.

«C’est plaisant de se retrouver à un endroit où les amateurs sont excités par leur équipe. J’ai parlé à Shea au cours des derniers jours afin de connaître les mœurs et les coutumes de notre équipe. On est déjà assez proches. Shea est un modèle pour un joueur comme moi. Depuis que je suis dans la LNH, j’ai la chance de le voir en action et d’analyser comment il joue. Il fait partie de l’élite depuis longtemps et il fait les choses de la bonne façon.» 

Paul Byron fait part de son optimisme de participer aux séries éliminatoires à la fin de la saison.
Photo Chantal Poirier
Paul Byron fait part de son optimisme de participer aux séries éliminatoires à la fin de la saison.

«Il y a eu plusieurs changements au cours des deux ou trois dernières années. Tout le monde est maintenant plus confortable avec le système et les entraîneurs. Les jeunes deviennent meilleurs saison après saison, les plus vieux sont encore très bons, et nous avons Carey Price, qui peut nous gagner des matchs chaque soir.» 

Phillip Danault se confie sur son désir 
d’obtenir des responsabilités en supériorité numérique.
Photo Chantal Poirier
Phillip Danault se confie sur son désir d’obtenir des responsabilités en supériorité numérique.

«Je n’ai pas à passer de message à Claude (Julien). Il connaît assez le hockey. Mais je me suis entraîné pas mal cet été. Claude contrôle bien mon temps de jeu, il sait ce qu’il fait. Il a eu la chance de diriger Patrice Bergeron. L’an dernier, je prenais plusieurs mises en jeu en territoire défensif et je jouais en infériorité numérique. Je n’ai pas le contrôle sur mon temps de jeu, mais c’est l’un de mes objectifs de jouer en supériorité numérique.» 

Tomas Tatar parle de la pression de faire les séries en raison de l’an passé.
Photo Agence QMI, Mario Beauregard
Tomas Tatar parle de la pression de faire les séries en raison de l’an passé.

«La pression est partout. Évidemment, l’attention médiatique est plus grande ici, à Montréal, qu’ailleurs. Cependant, peu importe l’endroit, quand tu ne participes pas aux séries, l’équipe et les partisans ne sont pas heureux.» 

 - Propos recueillis par Jonathan Bernier, Mathieu Boulay et Jean-François Chaumont

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions