/news/green
Navigation

Érosion des berges: «il faut intervenir maintenant!»

Coup d'oeil sur cet article

Le passage de l’ouragan Dorian aux Îles-de-la-Madeleine a mis à rude épreuve les côtes de la municipalité, qui demande à Québec une aide financière d’urgence.

Lors de son passage, Dorian a soufflé avec des vents de 130 km/h à 140 km/h, avec des rafales à 145 km/h.

Bien qu’il soit encore trop tôt pour évaluer les coûts des dommages, le maire Jonathan Lapierre toutefois expliqué qu’il fallait agir d’urgence afin de protéger les côtes fragilisées par l’ouragan.

«Hier en cours de journée, j’ai fait le tour des Îles pour voir à quel genre de dégâts on avait affaire. Dans le secteur de La Martinique, un secteur de villégiature, des résidences secondaires ont été lourdement endommagées par le passage de la tempête. Du côté de La Grave, Havre-Aubert, la marina, plusieurs bateaux et embarcations ont été projetés complètement sur le littoral», détaille M. Lapierre.

En plus de ces dommages matériels, c’est l’érosion des berges qui préoccupe encore plus le maire des Îles.

«Il faudra intervenir le plus rapidement possible pour sécuriser dans certains cas, et pour protéger dans d’autres cas, afin que les dommages ne se poursuivent pas. On a besoin d’une aide spéciale, rapide pour nous permettre d’intervenir» souligne-t-il.

«Quand on dit que la falaise est rendue dans le stationnement d’un bâtiment public, il faut intervenir, non pas l’an prochain, mais maintenant! [...] En termes d’érosion des berges, il y a des secteurs importants qu’il faut sécuriser.»

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions