/entertainment/movies
Navigation

Les tops et flops de l’été

Les tops et flops de l’été

Coup d'oeil sur cet article

 Malgré le beau temps, l’été a été très achalandé dans les salles de cinéma de la province. Si les productions de Disney ont fait la loi au box-office, la comédie québécoise Menteur a aussi fait courir les foules en se maintenant depuis le début juillet dans le top 5 des films les plus populaires au Québec. Voici les tops et les flops de l’été au box-office : 

 Les tops 

 Le Roi lion 

Les tops et flops de l’été
Photo courtoisie, Disney

  

 Comme on pouvait s’y attendre, cette adaptation du Roi lion tournée en prises de vues réelles a été très payante pour le studio Disney, qui a engrangé plus de 1,6 milliard de dollars au box-office mondial avec ce film depuis sa sortie. Et ce n’est pas terminé puisque Le Roi lion continue de faire courir les foules dans les salles de cinéma. Objectif 2 milliards $ ? 

 Histoire de jouets 4 

Les tops et flops de l’été
Photo courtoisie, Disney

  

 Très attendu, ce quatrième épisode de la série de films d’animation Histoire de jouets a livré la marchandise au box-office, cumulant à ce jour des recettes de plus d’un milliard de dollars à travers le monde. D’ailleurs, avec les succès d’Avengers : Phase finale et Aladdin au printemps ainsi que ceux du Roi lion et d’Histoire de jouets 4 pendant l’été, le studio Disney peut se targuer d’avoir vu quatre de ses films franchir la barre du milliard de dollars de recettes au box-office mondial. Selon le magazine Variety, les productions de Disney ont grugé à elles seules environ 40 % du box-office nord-américain pendant la période estivale. 

 Menteur 

Les tops et flops de l’été
Photo courtoisie

  

 Depuis sa sortie en salle, le 10 juillet dernier, cette nouvelle comédie québécoise d’Émile Gaudreault (De père en flic 1 et 2) a réussi l’exploit de se maintenir chaque semaine dans le top 5 des films les plus populaires dans les salles de la province. Grâce à des recettes de plus de 5,6 M$ à ce jour, Menteur a amassé plus d’argent au box-office québécois que plusieurs grosses productions hollywoodiennes comme Histoires de jouets 4, Spider-Man : loin des siens et Rapides et dangereux présentent Hobbs et Shaw

 Il était une fois à Hollywood 

Les tops et flops de l’été
Photo courtoisie, Sony Pictures

  

 Avec ce nouveau film qui mise sur un trio de stars exceptionnel (Leonardo DiCaprio, Brad Pitt et Margot Robbie), le cinéaste américain Quentin Tarantino signe un des plus gros succès populaires de sa carrière. Après six semaines à l’affiche, Il était une fois à Hollywood a récolté plus de 310 M$ à travers le monde. À titre de comparaison, son chef-d’œuvre Pulp Fiction avait amassé 214 M$, il y a 25 ans. Le plus gros succès en salle de Tarantino demeure encore à ce jour Django déchaîné (425 M$ au box-office mondial). 

 Spider-Man: loin des siens 

Les tops et flops de l’été
Photo courtoisie

  

 L’homme-araignée a encore la cote. Lancé quelques jours après l’arrivée de l’été, ce second film mettant en vedette Tom Holland dans le costume de Spider-Man a bien été accueilli par le public et la critique. Très populaire auprès des jeunes, ce nouveau Spider-Man a récolté plus de 1,1 milliard $ au box-office mondial. 

 Les flops 

 Phénix noir 

Les tops et flops de l’été
Photo courtoisie, Fox

  

 L’échec sans appel de ce nouvel épisode de la populaire saga X-Men est la preuve que même les superhéros peuvent se planter au box-office. Lancé au début juin, Phénix noir a été démoli par la critique et a fait patate au box-office dès son premier week-end à l’affiche. Le film cumule des recettes de 252 M$ à travers le monde. Pour une production qui a coûté plus de 200 M$, c’est très peu. 

 Hommes en noir International 

Les tops et flops de l’été
Photo courtoisie

  

 Relancer une franchise qui a été très populaire il y a 20 ans n’est pas nécessairement un gage de succès. Le studio Sony Pictures l’a appris à ses dépens avec ce nouveau Men in Black (Hommes en noir), qui a déçu autant dans son accueil critique que dans ses résultats au box-office. 

 Ma vie avec John F. Donovan 

Les tops et flops de l’été
Photo courtoisie

  

 Attendu depuis des mois, ce premier film anglophone de Xavier Dolan a finalement suscité peu d’intérêt auprès du public québécois. Lancé assez discrètement sur les écrans québécois le 23 août dernier, Ma vie avec John F. Donovan n’a récolté que 158 294 $ dans les salles de la province depuis sa sortie. Pour un film doté d’un budget de 35 M$ qui met en vedette plusieurs stars internationales (dont Kit Harington, Susan Sarandon et Natalie Portman), ce résultat s’avère très décevant.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions