/news/provincial
Navigation

Colisée Pepsi: le maire n’est pas nostalgique

Colisée Pepsi: le maire n’est pas nostalgique
PHOTO D'ARCHIVES, JEAN-FRANÇOIS DESGAGNÉS

Coup d'oeil sur cet article

Même s’il a vécu de beaux moments au Colisée Pepsi, le maire Labeaume assure ne pas éprouver de «nostalgie» particulière à l’idée de voir cet édifice bientôt démoli. 

«Je ne suis pas nostalgique. Quand t’as pas l’édifice neuf comme le Centre Vidéotron, les gens peuvent être nostalgiques. Mais quand tu connais le confort du Centre Vidéotron, les gens ne le sont pas», a-t-il affirmé, mardi matin, en marge d’un point de presse. 

D’après lui, «la boucle est bouclée. On est prêts. On va procéder». Cela dit, le maire de Québec est demeuré discret quant au moment précis de la «déconstruction». 

«On va aller en soumission. Il faut choisir la saison. On va parler à nos partenaires comme le Grand Marché et le Centre Vidéotron pour voir quand ce serait le moins dommageable», a-t-il réitéré. 

Souvenirs 

Interrogé quant à ses meilleurs souvenirs au Colisée Pepsi, Régis Labeaume a énuméré «la Coupe Avco, des séries éliminatoires avec Lafleur et le festival des Stastny». 

«Dans la Ligue nationale, l’année où on a éliminé les Canadiens dans les séries (1982), c’était à brailler», a-t-il également lancé. 

La «déconstruction» de l’infrastructure inaugurée en 1949 a été confirmée au cours des derniers jours