/finance
Navigation

Marché de l’emploi: des travailleurs parfois trop ou pas assez qualifiés

Marché de l’emploi: des travailleurs parfois trop ou pas assez qualifiés
Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO – Près de 13% des travailleurs canadiens sont surqualifiés ou sous-qualifiés pour effectuer leur travail et le problème devrait s’aggraver au pays, indique un nouveau rapport de l’Institut C.D. Howe.

Dans son étude publiée mardi, l’auteure Parisa Mahboubi note des différences importantes entre les groupes socioéconomiques. 

Ainsi, si les travailleurs ayant un niveau d’instruction plus élevé sont plus susceptibles d’être surqualifiés, les femmes, les immigrants et les travailleurs âgés sont plus susceptibles d’être sous-qualifiés pour leurs emplois. 

Le rapport note que la moyenne dans les pays de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) est de 10% de travailleurs trop ou pas assez qualifiés. 

Au Canada, la tendance pourrait s’aggraver dans les années à venir en raison des changements technologiques qui affectent le marché du travail et du vieillissement de la population, qui peut accroître le nombre de personnes sous-qualifiées sur le marché du travail, selon l’étude. 

«Le développement des compétences améliore la productivité et aide les individus à réussir sur le marché du travail», a précisé Mme Mahboubi, soulignant que «l’inadéquation des compétences en termes de compétences excessives ou insuffisantes peut avoir de graves conséquences sur les performances et la productivité de l’économie. 

L’auteure évoque plusieurs solutions possibles pour les gouvernements et les entreprises, comme faciliter la mobilité de la main-d’œuvre ou la formation continue, en particulier pour les travailleurs âgés et les nouveaux immigrants.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions