/sports/hockey
Navigation

Michel Therrien très impliqué chez les Flyers

Michel Therrien très impliqué chez les Flyers
Photo Ben Pelosse

Coup d'oeil sur cet article

Le nouvel entraîneur adjoint des Flyers Michel Therrien aime ce qu’il voit depuis son arrivée à Philadelphie.

Le Québécois de 55 ans est heureux de se retrouver derrière le banc d’une formation de la Ligue nationale de hockey à nouveau avec des amis de longue date.

«C’est une belle opportunité qu’Alain Vigneault m’a donnée, a-t-il dit lors d’un entretien avec le réseau TVA Sports, mardi. Je suis très reconnaissant envers lui et le directeur général Chuck Fletcher.»

«On a beaucoup appris à se connaître dans les derniers jours. On sait maintenant de quelle façon chacun travaille et notre préparation est à point. Alain a fait un travail remarquable à ce niveau-là.»

Pour la première fois dans la Ligue nationale de hockey, Therrien n’est pas dans la chaise de l’entraîneur-chef.

«C’est une bonne différence, a-t-il admis. Alain rencontre les joueurs présentement alors que nous, les adjoints, nous sommes beaucoup sur la préparation pour faire en sorte que tout soit prêt lorsque le camp prendra son envol.»

«Nous faisons aussi beaucoup de suggestions. Je dis à Alain tout ce qui me vient en tête, il va en prendre et en laisser, c’est certain, mais c’est important de le faire. Je m’attendais à cela de mes adjoints lorsque j’étais moi-même entraîneur-chef.»

Therrien indique également que le personnel d’entraîneurs a été impliqué dans les décisions de Fletcher au cours de l’été.

«On a tous notre expérience dans la LNH, a-t-il expliqué. Alain (Vigneault) avec les Rangers et les Canucks, moi avec les Canadiens et les Penguins, Mike (Yeo) avec les Blues qui viennent de remporter la coupe Stanley avec son système de jeu même s’il n’était plus là, Ian (Laperrière) qui se défonçait toujours sur la patinoire.»

L’ancien pilote du Tricolore a aussi apporté des précisions quant aux tâches des adjoints.

«Je vais m’occuper de l’avantage numérique et apporter des correctifs avec les attaquants, a-t-il dit. Mike Yeo va pour sa part s’occuper du désavantage numérique et il travaillera étroitement avec les défenseurs. Ian Laperrière, lui, va travailler du haut des gradins pour un certain temps du match, mais il va aussi venir nous rejoindre derrière le banc. Tout le monde est impliqué.»

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions