/sports/opinion/columnists
Navigation

Un Impact requinqué?

Coup d'oeil sur cet article

Dans les circonstances, la pause internationale est arrivée à point pour l’Impact. Après quelques semaines pour le moins difficiles, le XI montréalais a eu le luxe de s’arrêter pour se remettre d’aplomb.

Après avoir changé d’entraîneur, l’équipe doit se restructurer et revoir dans l’immédiat ses façons de faire sur le terrain.

En principe, c’est ce que Wilmer Cabrera et le personnel technique ont tenté de faire au cours de ces deux dernières semaines sans match. À l’entraînement, il a eu tout le loisir de travailler un peu plus les détails de son système de jeu, d’être plus précis dans ses exigences envers ses joueurs.

Quel style cherche-t-il à adopter ? De quelle manière veut-il que l’Impact s’organise dans les rencontres à venir ? Les derniers entraînements auront sûrement été un défi de communication pour Cabrera qui voudra expliciter du mieux qu’il peut sa philosophie de jeu à ses joueurs.

L’électrochoc que l’état-major de l’Impact cherchait en engageant Cabrera pourrait bien se faire sentir dans les prochaines semaines. Notez toutefois que je conjugue ici au conditionnel...

Refaire le plein

Puisque l’Impact n’avait pas à jouer de match au début du mois de septembre, les joueurs ont eu le temps de se reposer et d’appuyer sur le bouton « reset » en vue de la dernière ligne droite de la saison.

En fait, je souhaite que tous les joueurs montréalais aient réussi leur ressourcement parce que le stress sera à son paroxysme dans les prochains jours. L’enjeu n’aura jamais été aussi haut et chaque match pourrait bien s’avérer une question de vie ou de mort.

Espérons aussi que cette pause ait donné le temps à Nacho Piatti de se remettre complètement. Même si l’Impact ne peut pas se fier qu’à son magicien en résidence, Piatti est assurément une pièce essentielle d’une éventuelle qualification au tournoi d’après-saison.

Rod Fanni en est un autre qui pourrait avoir un rôle prédominant dans les prochains matchs. Il n’est pas admissible à participer à la finale du Championnat canadien, mais « Flash Papi » pourrait colmater les brèches d’une défense qui en arrache depuis plusieurs semaines. Est-ce que les dernières semaines ont été suffisantes pour lui redonner la forme de compétition nécessaire à ce temps de l’année ? La réponse devrait venir dès samedi prochain.

Le droit d’y croire

Malgré toutes les difficultés rencontrées, l’Impact est encore dans la course aux séries éliminatoires. C’est un fait. Certes, ce sera difficile pour le Bleu-blanc-noir de se qualifier, mais les chances sont bel et bien là.

De plus, l’Impact a l’occasion d’ajouter un trophée à son palmarès en affrontant le Toronto FC en finale du Championnat canadien. Bref, il est encore temps de faire tourner la saison et de lui donner un éclairage positif.

En fait, tout ce que les partisans souhaitent, c’est que les joueurs réalisent qu’il y a encore de l’espoir pour 2019. Et – surtout – que les efforts qu’ils déploieront sur le terrain seront le reflet de cette réalité. Pour les six derniers rendez-vous, quatre en MLS et deux en Championnat canadien, ils devront donner le meilleur d’eux-mêmes et sortir du terrain sans regret.

Indépendamment des résultats, si les joueurs du Bleu-blanc-noir se dépensent sans compter, s’arrachent le cœur pour tenter d’accrocher un maximum de résultats, les partisans leur en seront reconnaissants.

Pour un joueur professionnel, des instants comme ceux que vit l’Impact en ce moment ne sont jamais faciles à traverser. Mais ce genre d’enjeu, ils en ont rêvé lorsqu’ils étaient enfants. Quand l’enjeu est grand, le meilleur dans chaque joueur se révèle.

Adversaire idéal ?

Sans vouloir manquer de respect au FC Cincinnati, je crois que l’Impact ne pouvait espérer meilleur adversaire dans les circonstances actuelles. Ce club est bon dernier au classement de la MLS et vient de se faire rosser à domicile par le Toronto FC.

Est-ce que l’Impact peut retrouver un peu de confiance face à cette équipe d’expansion ? À domicile de surcroît ! Sur papier, c’est ce que l’on pourrait croire. Dans la réalité, c’est une autre paire de manches.

 

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions