/finance/business
Navigation

Arrondissement Les Rivières: un nouveau développement entre «150 et 175 M$»

Coup d'oeil sur cet article

 Un nouveau développement immobilier évalué entre «150 et 175 M$» sortira de terre dans l’arrondissement Les Rivières. Le projet prévoit la construction d’une résidence pour personnes âgées ainsi qu’un édifice à logements. 

  «Notre objectif est de démarrer le chantier au printemps 2020. Au cours des derniers mois, nous avons présenté le projet à la ville ainsi qu’aux citoyens du quartier. Les réponses ont été très positives», indique au Journal le promoteur derrière l’aventure David Duperron, de la société immobilière québécoise du même nom. «Si tout se déroule bien, on espère livrer les deux immeubles à l’automne 2021», poursuit-il.  

  Le nouveau développement sera situé à l’intersection du boulevard Robert-Bourassa et de l’avenue Chauveau. M. Duperron s’est porté officiellement acquéreur du terrain de 340 222 pieds carrés au début du mois de septembre pour environ 10 M$. Le site appartenait auparavant à Construction Gély.  

  Selon les plans de l’entreprise, le premier immeuble donnant sur l’avenue Chauveau atteindra jusqu’à huit étages et possédera trois niveaux de stationnement souterrain. Il hébergera des locaux commerciaux ainsi qu’une résidence pour retraités d’environ 375 unités avec plusieurs aires communes, un restaurant ainsi qu’une piscine.  

  Le nom de la bannière devrait être dévoilé au cours des prochains mois. Aucun contrat n’est encore signé. Selon nos informations, le promoteur aurait des échanges avec deux groupes québécois. Le Groupe Sélection ne serait toutefois pas du lot.  

 170 unités résidentielles 

  Le deuxième édifice qui devrait atteindre jusqu’à six étages comprendra aussi une offre commerciale de 13 000 pieds carrés ainsi que 170 logements. Il devrait s’agir d’une formule de condos locatifs avec plusieurs services, notamment une piscine. L’édifice comportera également un stationnement souterrain.  

  «Pour l’offre commerciale, on peut penser à un café et des boutiques. Je suis aussi en négociations avec une bannière nationale dans le secteur de l’alimentation», fait valoir M. Duperron, qui prévoit réaliser ce projet en partenariat. «Il y a beaucoup d’intérêt de commerçants pour ce secteur de la ville. J’ai des restaurateurs ainsi qu’un propriétaire de pharmacie qui m’a contacté», ajoute-t-il.  

  Pour réaliser son projet, M. Duperron a demandé au cours des dernières années deux modifications au zonage, soit pour la construction d’une résidence pour aînés sur ce site ainsi que pour augmenter la hauteur permise pour les nouveaux immeubles. Elle peut aujourd’hui atteindre jusqu’à huit étages, avance le promoteur, qui déposera au cours des prochains mois sa demande à la ville pour obtenir ses permis de construction.  

 Halte de la Seigneurie 

  Par ailleurs, l’entreprise David Duperron immobilier a terminé cette année les travaux pour la Halte de la Seigneurie, à Saint-Roch-des-Aulnaies. Un développement de 2 M$ qui comprend un restaurant, un dépanneur et une station-service. L’établissement a ouvert ses portes cet été.