/sports/tennis
Navigation

Bianca Andreescu rêve aux Jeux olympiques

Bianca Andreescu rêve aux Jeux olympiques
Dominic Chan / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

De retour au Canada pour la première fois depuis sa conquête aux Internationaux de tennis des États-Unis, Bianca Andreescu a reçu un accueil triomphal à Toronto, mercredi.  

• À lire aussi: Bruneau a vite flairé la championne en Bianca 

Flottant encore sur un nuage devant les membres des médias, la nouvelle sensation au pays a mentionné qu’elle rêvait d’une participation aux Jeux olympiques pour le Canada. 

Bianca Andreescu rêve aux Jeux olympiques
Dominic Chan / Agence QMI

«Oui, je pense à aller aux Jeux olympiques depuis quelques années, a-t-elle répondu à une question sur le sujet. Je pense que c’est un événement spécial. Tu fais partie d’une délégation et ce serait différent de n’importe quel tournoi sur le tour. Si je peux faire ça, ce serait fantastique.» 

En attendant les Jeux de Tokyo, l’athlète de 19 ans a bien voulu revenir sur le déroulement des derniers jours, soit depuis sa grande victoire de samedi, à Flushing Meadows, contre Serena Williams en deux manches de 6-3 et 7-5. 

«J’ai vécu un très beau moment avec Serena dans le vestiaire quand elle est venue me voir après le match. J’ai vraiment apprécié. Elle m’a dit de très belles choses, notamment que j’allais être une très bonne joueuse», a-t-elle révélé, se gardant toutefois de donner trop de détails par respect pour la championne américaine. 

En plus de la traditionnelle photo avec le trophée sur le toit du Rockefeller Center, Andreescu a évidemment marquée par sa présence au populaire talk-show de Jimmy Fallon. Ayant profité de cette tribune pour indiquer qu’elle aimerait beaucoup recevoir les félicitations du chanteur Drake, la joueuse de tennis a précisé, mardi, avoir effectivement reçu un message-texte du rappeur canadien depuis. 

«Les trois derniers jours ont été plutôt désastreux pour ma diète», a par ailleurs rigolé Andreescu, mentionnant la tenue d’un bon souper à New York afin de festoyer avec son équipe et sa famille. 

De retour en jet privé 

Andreescu assure avoir pu se reposer un peu dans la journée de mardi. Elle est par ailleurs revenue au pays en jet privé, aimant particulièrement être exemptée des formalités douanières habituelles. 

De retour à la maison, elle compte maintenant voir un peu ses amis avant de quitter pour la Chine, où elle compte participer au tournoi de Pékin à compter du 28 septembre. 

«Je reste concentrée sur ce qui s’en vient, a-t-elle mentionné, disant ne pas ressentir de pression supplémentaire. Je suis certaine que le Canada veut que je fasse très bien, mais le plus important: je veux moi-même faire très bien.» 

Une inspiration 

En gagnant un titre majeur, Andreescu a reconnu qu’elle avait peut-être désormais un rôle de modèle à jouer auprès de la population. 

«Un de mes objectifs est d’être une inspiration, ça commence et ça veut dire beaucoup pour moi, a noté l’athlète, avec modestie. J’ai déjà reçu certains messages de personnes disant qu’ils n’avaient jamais regardé le tennis auparavant, mais qu’ils allaient maintenant le faire. Et il y en a d’autres qui mentionnent avoir commencé à pratiquer le sport, ce qui est vraiment bien.» 

Il y a aussi la mairesse de Mississauga, Bonnie Crombie, qui parle de lui remettre les clés de sa ville natale, en plus d’envisager la possibilité de rebaptiser une rue à son nom. 

«Si jamais ça arrive, ce serait tellement fou, a réagi la jeune joueuse. Je n’ai jamais imaginé qu’une telle chose puisse arriver.»

Andreescu amusée par les «tweets» concernant sa mère

En plus de Bianca Andreescu, sa mère Maria et son chien Coco ont également enflammé les réseaux sociaux au cours de la dernière semaine, ce qui ne fut pas sans amuser la jeune championne des Internationaux de tennis des États-Unis.

«Mes parents ont aussi eu droit à beaucoup d’attention, spécialement ma mère, a ainsi fait remarquer Andreescu, mercredi, lors d’une conférence de presse tenue à Toronto. C’était très amusant de voir tous les tweets par rapport à ma mère et ceux concernant mon chien Coco. Au final, d’avoir la famille dans mon coin, d’avoir des parents exceptionnels comme ceux-là, c’est incroyable. Ils gèrent tellement bien ce qui se passe et m’aident à rester les deux pieds sur terre, ce qui est très important.»

Le look coloré de sa maman a surtout fait jaser comme ses applaudissements, un peu discrets, pendant la finale contre Serena Williams.

Rêver grand

Andreescu a par ailleurs axé sur l’importance de sa mère depuis le début de sa carrière.

«Ma mère m’a toujours dit de ne jamais oublier qui je suis, mais de rêver grand pour accomplir de grandes choses, a indiqué l’athlète de 19 ans. Je pense que je le fais maintenant depuis un certain temps et ç’a contribué à ce que j’obtienne du succès.»

Actuellement au cinquième rang du classement mondial de la WTA, Andreescu ne compte pas s’arrêter là.

«J’ai de grandes attentes envers moi, j’ai accompli beaucoup dans la dernière année et je pense que je peux faire encore plus, a-t-elle mentionné. Je vais continuer de mettre les efforts et espérer gagner plusieurs autres titres du Grand Chelem.»