/sports/fighting
Navigation

«GSP est le prochain», avance l'agent de Khabib Nurmagomedov

«GSP est le prochain», avance l'agent de Khabib Nurmagomedov
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Pour l'agent du champion des légers de l'UFC Khabib Nurmagomedov (28-0), l'identité du prochain adversaire de son poulain est claire: nul autre que Georges St-Pierre (26-2).  

Le combattant invaincu issu du Daghestan, qui a mentionné son intérêt envers «GSP» à de nombreuses occasions, vient tout juste de défendre la ceinture à 155 lb contre Dustin Poirier.

«GSP est le prochain», avance l'agent de Khabib Nurmagomedov
AFP

Tony Ferguson, l'aspirant numéro un de cette division et son ancien champion intérimaire, est, logiquement, le prochain défi du Russe. Après tout, il a remporté ses 12 derniers combats, et c'est ce que le président désire.  

Or, à quatre reprises, des blessures et des maladies de part et d'autre ont empêché Ferguson et Khabib d'en découdre.       

Il y a aussi un certain Conor McGregor. Bien qu'il ait subi un cuisant revers contre Khabib en 2018, la superstar réclame depuis une revanche à Moscou. 

Le retraité Georges St-Pierre, 38 ans, a souvent fait allusion à un duel contre Khabib comme un défi qui pourrait l'amener à relacer les gants. Une opinion partagée par l'agent de Khabib, Ali Abdelaziz, qui connait GSP «depuis dix ans».

«Ce que je veux, c'est GSP. (pour le titre de Khabib). Tout le monde se fiche un peu de ce que Tony peut dire. Si Khabib m'appelle et désire Georges St-Pierre, il aura Georges St-Pierre», a-t-il affirmé à TMZ

Le président de l'UFC, Dana White, n'est pas particulièrement chaud à cette idée. Au cours de la conférence de presse suivant l'UFC 242, un journaliste l'a questionné sur la tenue potentielle d'un combat entre Khabib et GSP. Il s'est contenté de répondre «certainement, certainement», et a rapidement quitté les lieux. 

Il préfère de loin les deux premières options présentées. 

«Rush» comprend le raisonnement de son ancien patron. 

«Peut-être qu'il (Khabib) représente un investissement significatif pour l'UFC. Il rejoint les musulmans, une clientèle bien différente que la mienne, illustre-t-il pendant une entrevue avec Robin Black . Imagine si l'UFC investit un tas d'argent en promotion, mais que je gagne. Je ne souhaite pas défendre la ceinture. En même temps, peut-être que c'est une bonne chose pour moi si ça ne se concrétise pas.» 

Khabib a avancé le Stade olympique de Montréal comme possible destination pour le duel.

«Georges est un gros nom, je suis le champion, pourquoi pas? On peut faire ce qu'on veut, c'est l'UFC!», a lancé Nurmagomedov lors d'un entretien avec ESPN .  

Question de poids  

GSP n'a jamais compétitionné à 155 lb. Cependant, c'est probablement à ce poids qu'il devra combattre, si jamais il signe un contrat le liant à Khabib.     

«Georges est plus léger que lui. Il peut faire le poids sans problème. Ce sera exceptionnel de voir deux légendes s'affronter», lance le coloré agent. 

Et la récompense en vaut le risque: dans l'éventualité d'une victoire, le Québécois deviendra le premier champion de trois catégories distinctes de l'UFC. 

«Dana White est un homme d'affaires. Georges et lui font beaucoup d'argent ensemble. Les gens auront ce combat à coeur. C'est un duel pour déterminer le plus grand de tous les temps», conclut Abdelaziz.  

Le premier quadrimestre est proposé par Ali comme moment opportun pour une confrontation entre les deux pugilistes.