/misc
Navigation

Le chef du Parti conservateur lance sa campagne à Trois-Rivières

Coup d'oeil sur cet article

TROIS-RIVIÈRES | Signe de l'importance que prendront certaines régions du Québec pour les conservateurs, Andrew Scheer a lancé sa campagne électorale dans le port de Trois-Rivières, mercredi.

Alternant entre le français et l'anglais, tout en faisant une grande place à la langue de Molière, M. Scheer a présenté le plan de match des conservateurs, s'attaquant longuement au bilan des libéraux. 

M. Scheer a aussi mis en parallèle ses origines modestes à celles de Justin Trudeau. «Il ne sait pas c'est quoi d'élever une famille dans des conditions difficiles», a-t-il lancé, faisant valoir que son parti est le plus à même d'améliorer le quotidien des Canadiens. 

 

Photo Agence QMI, Joel Lemay

 

Le politicien est également revenu sur les révélations du «Globe and Mail», qui rapportait mercredi matin qu'Ottawa empêcherait la Gendarmerie royale du Canada (GRC) de mener une enquête criminelle sur l'affaire SNC-Lavalin. Il a appelé le chef libéral à cesser de mettre des bâtons dans les roues de la GRC. 

 

Photo Agence QMI, Joel Lemay

 

«Le 21 octobre prochain, [....] on pourra enfin mettre les quatre dernières années libérales derrière nous», a scandé Andrew Scheer. 

 

Photo Agence QMI, Joel Lemay

 

Le chef conservateur a lancé sa campagne entourée de nombreux militants et candidat, incluant l'ex-maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, et le lieutenant québécois de la formation politique, Alain Rayes.