/sports/baseball
Navigation

Les Blue Jays blanchissent les Red Sox

Les Blue Jays blanchissent les Red Sox
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Vladimir Guerrero fils a produit trois points dans l’écrasante victoire de 8 à 0 des Blue Jays face aux Red Sox de Boston, mercredi soir, à Toronto. Pour la formation du Massachusetts, il s’agit d’un cinquième revers en autant de matchs.

Guerrero fils a ouvert la marque pour l’équipe locale en quatrième manche à l’aide d’un ballon-sacrifice qui a permis à Cavan Biggio de croiser le marbre. Le joueur d’avant-champ est revenu à la charge en cinquième en frappant un simple de deux points.

Les Blue Jays ont inscrit pas moins de six points au cours de cet engagement, notamment grâce au circuit de deux points de Teoscar Hernandez. Randal Grichuk a également produit deux points à l’aide d’un double.

Rowdy Tellez a contribué au pointage en claquant son 19e circuit de la saison.

La victoire est allée à Trent Thornton (5-9), qui est devenu le premier releveur dans l’histoire des Jays à n’accorder aucun coup sûr aux frappeurs adverses en cinq manches consécutives. Il n’a concédé qu’un but sur balles et a réussi sept retraits sur des prises.

La défaite a été portée à la fiche de Trevor Kelley (0-1), qui a alloué deux points et trois coups sûrs en une manche et deux tiers.

Nouveau record de circuits

Le baseball majeur a un nouveau record pour le plus grand nombre de circuits en une saison.

La claque de trois points de Jonathan Villar dans un gain de 7 à 3 des Orioles contre les Dodgers de Los Angeles, mercredi à Baltimore, était la 6106e longue balle de la saison dans le baseball majeur.

La marque précédente de 6105 circuits avait été établie en 2017. Il s’agit des deux seules saisons où plus de 6000 coups de quatre buts ont été frappés au cours d’une même campagne.

Dwight Smith fils, avec un simple et un double payants, et Pedro Severino, avec un circuit de deux points, ont aussi contribué au gain des Orioles.

A.J. Pollock (circuit de deux points) et Matt Beaty (simple) ont produit les seuls points des visiteurs.

Shawn Armstrong (1-1), qui n’a permis qu’un coup sûr en une manche et deux tiers, a hérité de la victoire.

La défaite est allée à la fiche de Caleb Ferguson (1-2), responsable de trois des sept points des Orioles.