/sports/football
Navigation

McCaffrey, un cas rare

Christian McCaffrey, dimanche, face aux Rams de Los Angeles.
Photo AFP Christian McCaffrey, dimanche, face aux Rams de Los Angeles.

Coup d'oeil sur cet article

Dans l’ère actuelle de la NFL, les porteurs de ballon qui ne quittent pas le terrain sont devenus une denrée rare. Christian McCaffrey est l’un de ces spécimens, au point où les Panthers de la Caroline se battent contre eux-mêmes pour se convaincre de ne pas le surtaxer.  

McCaffrey, qui sera en action demain soir face aux Buccaneers de Tampa Bay, ferait bien plus parler de lui s’il évoluait dans l’un des grands marchés de la NFL.  

À New York, Saquon Barkley (Giants) et Le’Veon Bell (Jets) occupent leur large part de manchettes. En Caroline, McCaffrey n’obtient pas le huitième de l’attention qui est réservée au quart-arrière Cam Newton.  

Peu importe, la réalité est que l’attaque des Panthers passe d’abord et avant tout par McCaffrey, un athlète d’exception. La saison dernière, il a été sur le terrain pour 91,3 % des jeux offensifs des Panthers, le plus haut ratio chez les porteurs à travers la ligue.  

Durant toute la saison morte, les Panthers ont insisté sur le fait qu’ils devaient réduire sa charge de travail afin de ménager leur voiture de luxe.  

Dimanche dernier, son taux d’utilisation a donc été de... 100 %! Comme quoi, même s’ils souhaitent prolonger l’espérance de vie du porteur, il leur est trop utile à toutes les sauces pour qu’ils se privent de lui refiler le ballon.  

Chiffres impressionnants  

La saison dernière, McCaffrey a couru pour 1098 verges avec sept touchés au sol, en plus de 107 réceptions, pour 867 verges et six autres touchés.  

Dimanche dernier, il a repris sur sa lancée avec 128 verges au sol et deux touchés, en plus de 10 réceptions pour 81 verges par la passe. Il s’agissait déjà, à sa troisième année seulement, d’un troisième match de plus de 100 verges au sol et 10 réceptions. Il est le seul joueur depuis 1950 à avoir réalisé l’exploit plus d’une fois. Aussi prodigieux soit-il pour l’offensive, l’impact monstre de McCaffrey dénote cependant des lacunes chez les Panthers. Depuis Kelvin Benjamin en 2014, aucun receveur espacé n’a été le meneur de l’équipe au sujet des cibles.  

C’est donc dire que Cam Newton est constamment forcé de se rabattre sur ses porteurs ou sur ses ailiers rapprochés. Système trop conservateur, mauvais choix au repêchage à la position de receveur ou manque de vision de Newton? Probablement un peu des trois.  

Le jour où McCaffrey sera sur la touche pour une période prolongée, les Panthers pourraient trouver le temps long s’ils ne développent pas d’autres options. En attendant, il est devenu impensable de sortir du terrain leur arme la plus redoutable, qui leur donne une chance de gagner à chaque match.  

Ma prédiction:    

  • Buccaneers 20 c. Panthers 30   

Joueur à surveiller 

Christian McCaffrey, dimanche, face aux Rams de Los Angeles.
Photo Getty Images

Antony Auclair  

Ailier rapproché, Buccaneers  

Le Beauceron a connu un excellent camp d’entraînement avec les Buccaneers, qui l’ont déployé davantage dans le jeu aérien pour tester ses aptitudes pour courir des tracés et capter des passes. Le résultat a été concluant, mais Auclair demeure d’abord un bloqueur d’une grande qualité. En 2018, il a joué 30,3 % des jeux offensifs des siens, en plus de 45,5 % des jeux sur les unités spéciales. Dimanche dernier, il a été sur le terrain pour 18,6 % des jeux offensifs et 60 % des unités spéciales.  

L’état des forces dans la NFL

1) Patriots de la Nouvelle-Angleterre (1-0)

Semaine dernière : 1 (=)

À quel point les Patriots s’adaptent au personnel en place? Selon Pro Football Focus, ils ont eu 25 jeux offensifs dimanche sans ailier rapproché. Durant toute la saison 2018, ce n’était arrivé que 24 fois. Ils ont rarement eu autant de profondeur au poste de receveur.

2) Saints de la Nouvelle-Orléans (1-0)

Semaine dernière : 3 (+1)

Drew Brees s’est encore montré chirurgical et Alvin Kamara est toujours aussi redoutable. Par contre, il y a lieu de se poser quelques questions sur la tertiaire, qui s’est fait battre à plusieurs reprises sur des passes en zone profonde. Belle victoire, tout de même.

3) Chiefs de Kansas City (1-0)

Semaine dernière : 4 (+1)

Le receveur Tyreek Hill devra s’absenter quelques semaines, ce qui implique que la recrue Mecole Hardman devra jouer un rôle accru. Il faudra voir si Sammy Watkins pourra maintenir le rythme, mais chose certaine, l’attaque n’a rien perdu de sa force de frappe.

4) Rams de Los Angeles (1-0)

Semaine dernière : 2 (-2)

Les Rams ont fini par marquer 30 points même si l’effort fut laborieux par moments face aux Panthers. Dans le champ-arrière, Todd Gurley (14 courses) et Malcolm Brown (11 courses) se sont partagé le boulot. Ce sera visiblement la nouvelle approche au sol.

5) Eagles de Philadelphie (1-0)

Semaine dernière : 5 (=)

Quel retour pour DeSean Jackson! Le missile a inscrit son 30e touché en carrière sur au moins 50 verges. Seul le grand Jerry Rice (36) le devance à ce chapitre. Les Eagles ont connu une première demie atroce, mais ont montré leur vrai visage par la suite.

6) Chargers de Los Angeles (1-0)

Semaine dernière : 6 (=)

Melvin Gordon n’a certainement pas gagné de points dans sa grève, avec la performance du porteur Austin Ekeler. Philip Rivers a complété 73,5% de ses passes et l’offensive semble au beau fixe. La défensive en a toutefois arraché face aux Colts.

7) Vikings du Minnesota (1-0)

Semaine dernière : 8 (+1)

Kirk Cousins n’avait à ce jour jamais remporté un match en ne décochant que 10 passes. Les Vikings ont plutôt couru 38 fois et si Dalvin Cook continue de rouler à fond de train, la pression sur les épaules de Cousins sera beaucoup moins grande.

8) Cowboys de Dallas (1-0)

Semaine dernière : 10 (+2)

Tous attendaient de voir ce que Ezekiel Elliott allait amener comme production et c’est plutôt Dak Prescott qui s’est amusé. Michael Gallup (7 réceptions, 158 verges) s’établit comme un véritable receveur numéro deux derrière Amari Cooper. 

9) Ravens de Baltimore (1-0)

Semaine dernière : 17 (+8)

La performance sans bavure de Lamar Jackson a presque fait oublier celle du receveur recrue Marquise Brown, qui a gagné 147 verges et inscrit deux touchés, même s’il n’a pris part qu’à 12 jeux! Dommage que la défensive perde les services du demi de coin Jimmy Smith.

10) Packers de Green Bay (1-0)

Semaine dernière : 14 (+4)

Les nouveaux venus Preston Smith et Za’Darius Smith ont totalisé 16 pressions sur le quart-arrière adverse. Voilà qui devrait faire oublier le départ de Clay Matthews assez rapidement s’ils gardent le cap. Peut-être que la défensive sera enfin à la hauteur après des années de déceptions.

11) Titans du Tennessee (1-0)

Semaine dernière : 16 (+5)

Est-ce que la planète NFL a sous-estimé les Titans? Leur effort d’équipe complet a laissé une excellente impression et Marcus Mariota sent un peu moins le souffle de Ryan Tannehill dans son cou. Derrick Henry a prouvé de nouveau qu’il gagne à être utilisé.

12) Bears de Chicago (0-1)

Semaine dernière : 7 (-5)

Donnons le bénéfice du doute aux Bears, dont la défensive a joué de manière honorable même si elle s’est retrouvée surtaxée. N’empêche que Mitchell Trubisky est à une autre contre-performance près de voir la pression des partisans monter dangereusement sur ses épaules.

13) Seahawks de Seattle (1-0)

Semaine dernière : 13 (=)

D.K. Metcalf a terminé son premier match avec quatre réceptions pour 89 verges, un record de franchise pour un receveur des Seahawks à ses débuts. Le tandem avec l’explosif Tyler Lockett s’annonce productif. Défensivement, cependant, les Seahawks n’étaient pas au niveau face aux Bengals.

14) Texans de Houston (0-1)

Semaine dernière : 15 (+1)

Il est rare de faire grimper une équipe au classement après une défaite, mais les Texans ont montré des signes positifs face à un club d’élite comme les Saints. 

15) Browns de Cleveland (0-1)

Semaine dernière : 11 (-4)

Peut-être, finalement, que cette défaite des Browns était la meilleure chose qui pouvait leur arriver. Rien de tel qu’une gênante raclée pour dégonfler un peu la balloune autour de l’équipe et les égos dans le vestiaire. L’équipe a encore les éléments en place pour se ressaisir.

16) 49ers de San Francisco (1-0)

Semaine dernière : 18 (+2)

Qui eut cru que c’est la tertiaire des 49ers, perçue comme la plus grande lacune de l’équipe, qui sauverait les meubles? Durant toute la saison 2018, les Niners n’ont réussi que deux interceptions. Face aux Bucs, ils ont déjà dépassé ce total avec trois. Nick Bosa a obtenu son premier sac.

17) Falcons d’Atlanta (0-1)

Semaine dernière : 12 (-5)

Malgré le retour de plusieurs partants, la défensive des Falcons a paru inerte contre la course. Plus inquiétant encore, la ligne offensive s’est fait dévorer et Matt Ryan s’est retrouvé maintes fois sous pression. Tout sauf le départ espéré pour une équipe sans vie.

18) Bills de Buffalo (1-0)

Semaine dernière : 23 (+5)

Les Bills ont le mérite d’avoir renversé un retard de 16 points, mais ce n’était clairement pas du bon football pendant la vaste majorité de leur effort face aux Jets. La défensive est certainement au rendez-vous, mais les quatre revirements de Josh Allen alimentent le doute.

19) Panthers de la Caroline (0-1)

Semaine dernière : 19 (=)

Même dans une cause perdante, Christian McAffrey a confirmé sa place parmi les joueurs offensifs les plus redoutables de la ligue, avec 209 verges au total, soit 61% de la production des Panthers. Il faudra définitivement d’autres cibles pour Cam Newton.

20) Colts d’Indianapolis (0-1)

Semaine dernière : 20 (=)

Difficile de croire que l’un des principaux facteurs expliquant le revers des Colts a été l’inefficacité du botteur Adam Vinatieri. Le vétéran d’une rarissime fiabilité a raté deux placements et une transformation. Comme quart, Jacoby Brissett a montré des signes encourageants.

21) Raiders d’Oakland (1-0)

Semaine dernière : 27 (+6)

Il y a longtemps qu’on a vu les Raiders jouer avec une telle hargne. Comme s’ils se défoulaient de la saga Antonio Brown. La meilleure nouvelle est que Derek Carr s’est retrouvé sous pression seulement quatre fois sur 27 tentatives de passes, sans le moindre sac. Une nette amélioration.

22) Steelers de Pittsburgh (0-1)

Semaine dernière : 9 (-13)

Quelle désolante déconfiture! Les Steelers n’avaient pas été limités à trois points depuis la troisième semaine de la saison de 2016. Il s’agissait de la deuxième fois seulement dans l’ère Ben Roethlisberger que l’équipe perdait par une marge de 30 points. On efface et on recommence!

23) Jets de New York (0-1)

Semaine dernière : 22 (-1)

L’un des points positifs dans la défaite est que le porteur Le’Veon Bell a pris part à la totalité des 67 jeux offensifs des Jets et qu’il n’a pas semblé rouillé. Il y a donc de quoi construire. Le secondeur CJ Mosley avait un impact monstre avant de se blesser. Il ne devrait pas rater d’action.

24) Bengals de Cincinnati (0-1)

Semaine dernière : 30 (+6)

Parmi toutes les équipes perdantes, les Bengals sont de celles qui ont malgré tout bien paru. L’offensive a semblé prometteuse, surtout l’énigmatique receveur John Ross, qui a connu son meilleur match en carrière. Cinquante-six passes et 14 courses, par contre, c’est peu équilibré.

25) Broncos de Denver (0-1)

Semaine dernière : 21 (-4)

Joe Flacco a été égal au Joe Flacco des dernières saisons. S’il ne commet pas de bourdes majeures, il manque néanmoins d’audace et l’attaque ne fera jamais de pas de géant avec lui. Plus décevant encore, la défensive a roupillé face aux Raiders. Un faux-départ pour Vic Fangio, le nouveau pilote.

26) Jaguars de Jacksonville (0-1)

Semaine dernière : 24 (-2)

Aucun doute, la blessure de Nick Foles est une très mauvaise nouvelle. Par contre, les Jaguars ne peuvent qu’être encouragés de la tenue de son remplaçant, Gardner Minshew. Le choix de sixième ronde a complété 22 de ses 25 passes pour 275 verges et deux touchés en relève.

27) Lions de Detroit (0-0-1)

Semaine dernière : 25 (-2)

Tout un effondrement des Lions au quatrième quart face aux Cardinals! Ce n’est pas caractéristique d’une équipe dirigée par un ancien Patriot et qui mise sur quelques joueurs issus de cette équipe. Le «Patriot Way» ne semble pas exportable jusqu’à Detroit.

28) Cardinals de l’Arizona (0-0-1)

Semaine dernière : 31 (+3)

Les débuts de Kyler Murray ont permis de voir deux quarts-arrières différents. Celui qui a débuté le match avec une fiche de 6 en 16, 41 verges et une interception, puis celui qui a bouclé la rencontre 23 en 38 pour 289 verges et deux touchés. Il a eu le mérite de ne jamais abandonner.

29) Redskins de Washington (0-1)

Semaine dernière : 28 (-1)

Le porteur Derrius Guice était annoncé comme le moteur de l’attaque cette saison. Or, voilà qu’une blessure au genou le mettra à l’écart quelque temps. Adrian Peterson, laissé de côté dimanche, devra piler sur son orgueil et briller en prenant le relais.

30) Buccaneers de Tampa Bay (0-1)

Semaine dernière : 26 (-4)

Jameis Winston vient de signer son 17e match en carrière avec au moins deux interceptions, détrônant ainsi Blake Bortles à titre de roi de la gaffe. Il compte 15 matchs au total avec au moins trois revirements et seulement 11 avec aucun. Ce n’est plus un faux-pas, mais une tendance.

31) Giants de New York (0-1)

Semaine dernière : 29 (-2)

Les Giants ont vu leur magnifique porteur Saquon Barkley galoper sur 59 verges en début de rencontre. Pour le récompenser, ils lui ont donné le ballon seulement sept autres fois en première demie et il a terminé le match avec 11 courses. C’est leur meilleur joueur, qu’il joue!

32) Dolphins de Miami (0-1)

Semaine dernière : 32 (=)

Des rumeurs persistantes laissent croire que les Lions de 2008 et les Browns de 2017, tous deux auteurs de fiches de 0-16, ont déjà déposé le champagne sur la glace dans l’espoir que les Dolphins de 2019 les éclipsent à titre de pire équipe dans l’histoire de l’humanité. Tous sports confondus...