/world/usa
Navigation

Un républicain pro-Trump l’emporte de peu dans une partielle scrutée de près

Un républicain pro-Trump l’emporte de peu dans une partielle scrutée de près
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Un républicain a remporté de peu mardi soir une élection partielle aux États-Unis qui avait mobilisé Donald Trump et des candidats démocrates à la Maison-blanche, car elle était perçue comme un test révélateur de la présidentielle de 2020.

« Une grande nuit pour le parti républicain. Félicitations à tous », a tweeté Donald Trump en toutes majuscules dans la soirée, à propos de cette victoire et d’une autre élection partielle moins cruciale, dans le même État de Caroline du Nord. 

L’ancien homme d’affaires et son vice-président Mike Pence s’étaient rendus lundi dans la circonscription où se jouait l’élection la plus disputée, un bastion conservateur depuis cinquante ans. 

Donald Trump avait enregistré une large avance sur Hillary Clinton ici lors de la présidentielle de 2016, mais depuis, certaines zones, comme les banlieues aisées de la grande ville de Charlotte, se sont rapprochées des démocrates. 

Après des accusations de fraude visant le camp républicain lors du scrutin de novembre 2018, les autorités avaient ordonné la tenue d’une nouvelle élection pour un siège à la Chambre américaine des représentants.  

Au final, le républicain Dan Bishop a gagné avec 50,8% des voix contre 48,6% pour le démocrate Dan McCready.  

« Des résultats aussi serrés dans une circonscription que Trump avait largement remportée devraient faire trembler le parti républicain », a réagi le parti démocrate. 

Les deux partis avaient investi des millions de dollars dans la campagne même si ce siège ne pouvait en aucun cas changer la majorité à la chambre basse, contrôlée par les démocrates.  

Il s’agissait pour eux de jauger la force de leur message dans des régions qui pourront faire basculer les élections présidentielles et législatives en novembre 2020.  

« Dan Bishop avait 17 points de retard il y a trois semaines. Il m’a alors demandé de l’aide, nous avons changé ensemble sa stratégie et il a fait une superbe campagne », a souligné Donald Trump mardi soir.  

Lors d’une réunion électorale lundi soir, le président américain avait déployé le message qu’il martèlera lors de la campagne pour décrocher un deuxième mandat: « Voter pour un démocrate en 2020 et voter pour un démocrate demain en Caroline du Nord, c’est voter pour la montée du socialisme radical et la destruction du rêve américain ». 

Ancien Marine soutenu par les candidats démocrates à la Maison-Blanche, le centriste Dan McCready s’était concentré sur des sujets locaux et la question de la couverture santé.