/sports/football/alouettes
Navigation

Ackie et Ryan sont des cas incertains

Chris Ackie
Photo d’archives Chris Ackie

Coup d'oeil sur cet article

Il y avait des absents notables lors du dernier entraînement complet des Alouettes à Montréal, jeudi. Le secondeur Chris Ackie et le spécialiste des retours de bottés Shakeir Ryan manquaient à l’appel.

Jeudi, Ackie a raté une deuxième séance d’entraînement consécutive. Pour une rare fois, l’entraîneur-chef des Alouettes s’est montré avare de commentaires au sujet de l’état de santé de son secondeur.

« Il s’est blessé plus tôt cette semaine. On devra prendre une décision dans les prochaines heures afin de savoir s’il jouera le match de samedi [demain], a indiqué Khari Jones. Je ne veux pas en dire plus sur la nature de sa blessure. »

Floyd en renfort

Si Ackie n’est pas en mesure d’affronter les Roughriders de la Saskatchewan, c’est l’Américain Tevin Floyd qui le remplacera. Ce sera intéressant de voir comment Jones va jongler avec le ratio avec ce possible changement. Ça pourrait représenter un certain casse-tête.

Ça serait un dur coup pour les Alouettes. Ackie a fait du bon boulot avec Henoc Muamba et Patrick Levels chez les secondeurs depuis le début de la saison.

Du côté de Ryan, il s’est étiré un muscle de la cuisse dans les derniers jours.

« Il y a encore une mince chance qu’il puisse jouer. S’il ne peut pas sauter sur le terrain, on a un plan de rechange », a ajouté Jones en ne mentionnant pas l’identité de son remplaçant potentiel.

Selon la tendance dans la LCF au cours des dernières années, Ackie et Ryan ont de bonnes chances de ne pas jouer demain. Si c’est le cas, ce sera un beau test de profondeur pour Montréal.


► Les Alouettes s’envoleront vers Regina vendredi matin. Ils fouleront le terrain du Mosaïc Stadium en après-midi pour un entraînement léger.