/sports/football/alouettes
Navigation

Un premier match pour Matthews

Le quart-arrière Vernon Adams fils a maintenant une cible de plus

Chris Matthews
Photo courtoisie Alouettes, Dominik Gravel

Coup d'oeil sur cet article

Depuis le début de la saison, l’escouade des receveurs des Alouettes a effectué du très bon boulot. Le quart-arrière Vernon Adams fils a toujours plusieurs cibles intéressantes lors des séquences à l’attaque. Il en aura une de plus pour le match de demain en Saskatchewan : Chris Matthews.

Le vétéran a eu besoin d’une blessure au porteur de ballon Jeremiah Johnson pour se faufiler jusqu’à une place de partant. On assistera à un jeu de chaise musicale entre lui et le Québécois Félix Faubert-Lussier.

Matthews sautera sur le terrain lorsque l’entraîneur-chef Khari Jones enverra le porteur de ballon canadien Shaquille Murray-Lawrence sur le terrain pour respecter le ratio de la LCF. Le temps de jeu de l’ancien receveur de la NFL pourrait donc être limité.

Malgré tout, il sera intéressant de le surveiller quand il sera en action. Sa seule présence pourrait créer de l’espace pour les autres receveurs de passes des Alouettes.

« Je suis très heureux de pouvoir jouer, a indiqué Matthews. Les joueurs de cette équipe sont tellement énergiques que je ne suis pas encore capable de les suivre.

« En sautant dans la mêlée avec eux, je vais seulement essayer de faire ce qu’ils font bien. »

Pas une situation facile

Matthews n’est pas dans une situation facile puisqu’il arrive dans un groupe de receveurs qui travaillent ensemble depuis le début du camp d’entraînement. Par contre, l’Américain de 6 pi et 5 po ne s’en fait pas avec cet aspect.

« Au départ, c’est difficile d’apprendre tous les concepts alors que tu arrives en pleine saison, a expliqué Matthews. Peu importe dans quelle équipe tu te retrouves, tu dois égaler le niveau d’énergie et d’intensité de tes nouveaux coéquipiers. C’est la première chose que je voulais prouver à mon arrivée avec l’équipe.

« Je suis prêt à apprendre et à performer selon mes habiletés. Je serai prêt lorsque mon numéro sera appelé par l’entraîneur. »

Un deuxième séjour

Pour Matthews, il s’agit d’un deuxième séjour dans la LCF. Lors de sa première présence au sein du circuit canadien, il avait laissé une forte impression en remportant le titre de recrue de l’année en 2012.

Après la saison 2013, il a décidé de tenter sa chance dans la NFL pour une deuxième fois.

En 2014, il a signé un contrat avec les Seahawks de Seattle avec qui il a pris part au Super Bowl. Lors de ce match ultime, il avait été oublié dans le plan de match des Patriots de la Nouvelle-Angleterre et Matthews en avait profité pour inscrire un touché et récolter 109 verges par la passe.

Une ligue dure

Puis, le produit de l’Université Kentucky a effectué un retour au Canada avec les Stampeders de Calgary.

Le principal intéressé n’a pas vu beaucoup de changements dans la LCF.

« C’est le même niveau que lors de mon premier séjour, a souligné Matthews. C’est une ligue dure. Les joueurs défensifs, dont les nôtres, frappent comme des trains.

« Dans la LCF, tu dois avoir des yeux tout le tour de la tête parce qu’ils sont prêts à te plaquer même lors des entraînements. »

Quoi qu’il en soit, Chris Matthews pourrait être l’ajout qui manquait aux Alouettes pour leur permettre de compléter leur saison sur une bonne séquence.