/sports/hockey/remparts
Navigation

Gabriel Montreuil veut être plus robuste

L’attaquant des Remparts souhaite utiliser davantage son gabarit cette saison pour mettre ses rivaux en échec

En vert cette semaine en raison de sa blessure à l’aine, Gabriel Montreuil a marqué sept buts et ajouté 10 mentions d’aide en 61 matchs à sa première saison complète avec les Remparts, l’an dernier.
Photo Stevens Leblanc En vert cette semaine en raison de sa blessure à l’aine, Gabriel Montreuil a marqué sept buts et ajouté 10 mentions d’aide en 61 matchs à sa première saison complète avec les Remparts, l’an dernier.

Coup d'oeil sur cet article

Depuis les débuts de Gabriel Montreuil dans la LHJMQ, on répète souvent que ce dernier a le physique de l’emploi. À 6 pi 1 po, l’attaquant des Remparts ne passe pas inaperçu sur la patinoire. Or, il n’a pas encore utilisé son gabarit à bon escient, selon lui, et il entend remédier à la situation cette saison.

À 18 ans et à sa deuxième saison complète avec le club junior de Québec – il avait pris part à deux rencontres à l’âge de 16 ans –, Montreuil estime être en mesure d’assumer de plus grandes responsabilités dans le vestiaire des Remparts. Et cela passe par un comportement plus agressif à l’égard de ses adversaires quand il n’est pas en possession de la rondelle.

« J’espère avoir un rôle plus important cette année. Je veux apporter plus de jeu physique que l’an passé. Je suis un joueur qui a un bon gabarit et je pense que je ne me suis pas assez impliqué physiquement l’an passé. Sinon, je continue à faire ce que je suis capable de faire, soit d’être aussi bon offensivement que défensivement », racontait le jeune homme qui a dû soigner une blessure à l’aine dans les dernières semaines.

Se démarquer

Montreuil est conscient que les recruteurs cherchent des joueurs capables de neutraliser le porteur du disque à l’aide d’une bonne mise en échec. Il cherchera à retrouver le style qui le caractérisait davantage dans les rangs inférieurs, notamment avec le Blizzard du Séminaire Saint-François, où il avait inscrit 23 buts et 50 points en 40 rencontres en 2017-2018.

« Avec mon gabarit, j’ai un avantage sur les autres pour me démarquer. Si je joue comme j’en suis capable, et qu’en plus, j’implique mon corps, je pense que ça va me permettre de me faire voir encore plus.

« Honnêtement, comparativement au midget AAA, je n’ai pas été aussi robuste [l’an passé]. Je ne sais pas pourquoi. C’était peut-être à cause de l’adaptation. Mais cette année, j’ai vraiment l’intention de jouer comme le vrai Gabriel Montreuil peut jouer », a-t-il convenu.

L’autre aspect qui l’aidera dans son cheminement est sa vitesse. Montreuil l’a compris et a mis les bouchées doubles dans sa préparation estivale pour améliorer la force de ses jambes et son explosion sur lames.

« J’ai énormément travaillé là-dessus. Je me suis préparé avec D-Rod [David Rodrigue], notre préparateur physique, et on a mis l’accent là dessus. On a aussi beaucoup travaillé sur l’explosion et sur la vitesse sur la glace », a exposé le joueur de Québec.

Pour Patrick Roy, il n’y a aucun doute que le numéro 27 sera un élément clé dans les succès des Remparts.

« Il va jouer un rôle important. Je n’ai pas encore décidé sur quel trio il va jouer, dépendamment de ce qui va arriver avec [Félix] Bibeau [qui est au camp des Islanders de New York]. À partir de ce moment, il va jouer en avantage numérique et il va être capable de jouer en désavantage numérique. C’est un gars intelligent », a exposé l’entraîneur-chef, qui a aussi constaté la vitesse supérieure de son protégé.