/news/provincial
Navigation

Projet de casino à Sainte-Foy: Konrad Sioui nuance ses propos

Projet de casino à Sainte-Foy: Konrad Sioui nuance ses propos
PHOTO D'ARCHIVES, JEAN-FRANÇOIS DESGAGNÉS

Coup d'oeil sur cet article

Le grand chef de la Nation huronne-wendat, Konrad Sioui, nuance ses propos et fait maintenant valoir qu’un projet de casino ne verrait certainement pas le jour à Sainte-Foy sur les terrains qui appartiennent actuellement au fédéral.   

«On va oublier cela», a-t-il dit vendredi au Journal alors que la veille, il avait laissé la porte ouverte à un tel projet de développement.  

La Nation huronne-wendat convoite depuis de nombreuses années les immenses terrains de la Défense nationale à Sainte-Foy, situés à proximité des centres commerciaux Place Sainte-Foy, Place de la Cité et Laurier Québec. La valeur de ces terrains est estimée à 35 millions $.  

Des discussions avec Ottawa étaient à un stade «très avancé», précise-t-on, tout juste avant le déclenchement des élections fédérales mercredi.  

Selon le grand chef des Hurons, le projet présenté au fédéral pour le développement de ces terrains ne pourrait faire de place à un projet de casino.  

M. Sioui soutient qu’un projet de construire et diriger une maison de jeux fait toutefois toujours partie des plans de sa communauté. «Ça pourrait être à Wendake ou ailleurs», a-t-il laissé entendre.  

Un projet de casino géré par les Hurons avait déjà été évoqué en 2014 par le chef de l’Assemblée des Premières Nations.  

  • ÉCOUTEZ le grand chef de la Nation huronne-wendat, Konrad Sioui, en entrevue avec Mario Dumont à QUB radio :

 

Partenaire de Loto-Québec  

Le grand chef Sioui n’en démord toutefois pas. Si le Salon de jeux de Québec déménage, il veut que la Nation huronne-wendat soit impliquée dans le projet.  

«S’il y a un déménagement du Salon de jeux de Québec de Loto-Québec, et ce, peu importe où il est, on veut être impliqué avec les joueurs et participer au développement. On aimerait être partie prenante avec Loto-Québec. On veut être partenaire», a-t-il insisté.  

Jeudi, le ministre des Finances, Éric Girard, a fait valoir que Québec envisageait de déménager le Salon de jeux de Québec sans bonification.  

Les députés de la CAQ de la région de Québec s’étaient engagés en mai 2018 à déménager le Salon de jeux tout en évaluant la possibilité d’en faire un casino.  

Lors de l’annonce de leur engagement électoral, les candidats caquistes, dont Geneviève Guilbault, Éric Caire et Mario Asselin, qui ont tous été élus, avaient plaidé pour une relocalisation en zone touristique, que ce soit dans le Vieux-Port ou dans le secteur du boulevard Laurier à Sainte-Foy.  

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.