/news/provincial
Navigation

Sainte-Foy: Labeaume va «se battre à mort» contre un casino géré par les Hurons

Sainte-Foy: Labeaume va «se battre à mort» contre un casino géré par les Hurons
Simon Clark/Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Craignant une augmentation de la criminalité, Régis Labeaume s’est dit farouchement opposé à un casino géré par les Hurons à Sainte-Foy. Il a assuré qu’il irait jusqu’à «se battre à mort» contre ce projet.

«C’est non au casino. Un non très clair. Les gens se demandaient pourquoi on [les Hurons] voulait mettre la main sur ces terrains-là. Depuis le début, c’est ce que je crains: qu’il y ait un casino là. Alors, le chat est sorti du sac. Il n’en est pas question», a réagi le maire de Québec vendredi, en marge du départ du Grand Prix cycliste de Québec.

Vendredi matin, Le Journal révélait que les Hurons-Wendat de Wendake aimeraient bien construire un nouveau casino sur les terrains actuels de la Défense nationale, dans le secteur de Sainte-Foy

«La Ville de Québec n’acceptera jamais un casino qui ne sera pas géré par Loto-Québec. C’est non, mais absolument non. Si quelqu’un insiste, on va se battre à mort. Ça n’arrivera pas», a ajouté le maire, visiblement remonté.  

Assurant ne pas «vouloir offenser» le chef de la nation huronne-wendat, Konrad Sioui, le maire de Québec a tenu à dire qu’un casino privé est «dangereux».

«Là où il y a des casinos privés – à part dans certaines villes très sélectes –, il est prouvé que ce n’est pas évident en termes de criminalité au total [...] Il y a une école à côté [...] Ils vont regrouper des écoles anglaises. Un casino là, ça n’arrivera jamais. Tant que je serai au pouvoir, en tout cas [...] On parle de sécurité publique et d’acceptation sociale.»

D’après M. Labeaume, «il n’y a aucun avantage d’avoir un casino là». «Au contraire, je vois du danger potentiel», a-t-il dit.

Sur le principe même d’un casino à Québec, le maire a dit que «ce n’est pas de [ses] affaires» tant que cet établissement est géré par Loto-Québec.