/sports/golf
Navigation

Tiger Woods n’exclut pas de jouer la President’s Cup

Tiger Woods n’exclut pas de jouer la President’s Cup
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Tiger Woods, capitaine des États-Unis pour la President’s Cup – qui opposera son pays au reste du monde, hors Europe, en décembre, à Melbourne – n’exclut pas de se sélectionner lui-même pour jouer à cette édition, a-t-il annoncé dans un message posté sur le blogue de la compétition vendredi.

Dans ce message, Woods affirme que les huit joueurs mathématiquement qualifiés pour représenter leur pays «brûlent d’envie» de participer à cette confrontation par équipe qui se déroule tous les deux ans et se tiendra du 12 au 15 décembre en Australie. 

«En tant que capitaine, je ne pourrais pas demander un groupe plus engagé et motivé que celui-ci», a écrit «le Tigre» dans un message au bout duquel il a signé en barrant de rouge le mot capitaine pour apposer à la place «capitaine joueur» de l’équipe des États-Unis. 

Woods annoncera le 4 novembre les quatre derniers joueurs choisis par ses soins pour compléter l’équipe américaine. Il pourrait donc y figurer. 

«Mon idée est que nous trouvions les quatre hommes les plus en forme du moment pour cette équipe. Nous observerons avec attention les tournois de l’automne. Il y a tant de joueurs de top niveau qui peuvent prétendre être sélectionnés, comme Rickie Fowler, Tony Finau, Phil Mickelson, Patrick Reed, Gary Woodland, Jordan Spieth et bien d’autres», a écrit Woods sans néanmoins se citer parmi les joueurs en question. 

Le vainqueur de 15 tournois en Grand Chelem, qui se remet d’une arthroscopie à son genou gauche visant à soigner des problèmes récurrents de cartilage, devrait faire son retour sur les verts au Zozo Championships, la toute première épreuve du circuit PGA qui se déroulera en octobre, au Japon.