/weekend
Navigation

10 choses à savoir sur les Gémeaux

Coup d'oeil sur cet article

Demain, aura lieu la 34e soirée des Gémeaux. En cette ère où la compétition de partout est très forte et où les plateformes se multiplient, il est important de se rappeler qu’on fait de l’excellente télévision au Québec.

Le déroulement

1. La soirée des Gémeaux récompense la créativité des artistes et des artisans de la télévision et des médias numériques. Elle est gérée par l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision qui regroupe plus de 4000 membres, dont 2000 au Québec. Les émissions et les noms de leurs artisans sont d’abord soumis par les producteurs à l’Académie. De grands jurys formés d’experts du milieu font une première sélection afin de retenir les finalistes. À noter, les finalistes des catégories de métiers (directeur photo, monteur, son, maquillage, par exemple) sont choisis par leurs pairs. Puis, les membres de l’Académie sont appelés à voter parmi les finalistes des différentes catégories.

2. Trois événements permettent de remettre les quelque 120 prix. D’abord, jeudi dernier avait lieu la Soirée des artisans et du documentaire, animée par Émilie Perreault et Olivier Niquet. Demain, Anaïs Favron animera dès 14 h 30 l’Avant-Première, en direct sur Ici ARTV. Les spécialistes des tapis rouges Herby Moreau et Claudine Prévost seront présents dès 19 h 30 sur Ici Radio-Canada pour recueillir les réflexions des artistes présents. Seuls une quinzaine de prix sont remis lors de la soirée animée par Véronique Cloutier, à 20 h. Puis, retour à Artv à 22 h 30 pour L’Après gala et les commentaires des lauréats.

Véronique Cloutier dans 1res fois.
Photo courtoisie, Radio-Canada
Véronique Cloutier dans 1res fois.

3. Vous êtes aussi appelés jusqu’à midi aujourd’hui, 14 septembre, à vous prononcer en votant pour le Prix du public. Les cinq finalistes sont : Discussions avec mes parents, District 31, En direct de l’univers, La vrai nature et Ruptures. prixdupublicfondscogeco.ca

Ruptures.
Photo courtoisie, Radio-Canada
Ruptures.

Les plus «nommés»

4. District 31 est la production qui récolte le plus de nominations avec 15 mentions. Évidemment, cette série de grande qualité qui rallie 1,9 million de téléspectateurs chaque soir mérite ses nominations. Mais le peu de compétition dans la catégorie « série dramatique quotidienne » laisse plus de chances à ses artisans d’y être nommés. Depuis 2015, la catégorie téléroman a été abolie pour faire place à trois catégories déterminées selon le nombre d’épisodes d’une série : dramatique (moins de 13 épisodes), annuelle (généralement autour de 26 épisodes) ou quotidienne. Seules Clash et District 31 correspondent à ces standards de production, cette année.

District 31.
Photo courtoisie, Radio-Canada
District 31.

5. À sa première saison, M’entends-tu ? récolte 14 nominations. C’est la 2e émission la plus «nommée». Une belle reconnaissance pour cette série attachante et atypique à l’humour décalé et cru qui brosse un portrait de gens en mode survie. Le nom de Florence Longpré sera d’ailleurs souvent mentionné lors de cette 34e édition, la comédienne étant nommée pour son jeu et ses textes de M’entends-tu ? et pour l’émission jeunesse Les Sapiens.

Florence Longpré.
Photo Agence QMI, Tomas iczkovits
Florence Longpré.

Place aux jeunes

6. Plusieurs jeunes acteurs se sont distingués parmi ceux mis en lice. Alex Godbout (Clash et L’heure bleue), Rose-Marie Perreault (Clash et Le monstre) et Milya Corbeil-Gauvreau (L’Échappée et Avec moi) héritent de deux nominations. Alice Morel-Michaud (L’heure bleue) affronte Maude Guérin, Céline Bonnier, Ève Landry et Guylaine Tremblay dans la catégorie « meilleur premier rôle : série annuelle. Et la comédienne Romane Denis se démarque avec 3 nominations. Polyvalente, celle qu’on a pu voir tout l’été dans la comédie musicale Mamma Mia, obtient des mentions pour ses personnages dans Les Pays d’en haut, dans la série jeunesse La dérape et dans Nomades, une série produite pour le web.

Rose-Marie Perreault.
Photo courtoisie, Radio-Canada
Rose-Marie Perreault.

7. Nouveauté cette année : l’Académie a décidé de remettre un Prix spécial de la relève afin de récompenser un artiste ou artisan de moins de 35 ans qui s’est démarqué par son innovation, sa créativité et son originalité lors de la dernière année. On retrouve d’abord, parmi les nommés Florence Longpré (Like-moi !, Les Pays d’en haut mais surtout M’entends-tu ? dont elle est aussi l’auteure. La série a remporté des prix aux Rockie Awards de Banff et à Sériemania en France. Le réalisateur François Jarros qui s’est fait connaître avec la série web L’âge adulte. Il réalise aujourd’hui la comédie En tout cas. Le journaliste, chroniqueur et désormais animateur Raed Hammoud coanime l’émission de débat Zone franche. Il est aussi autour de la table de Dans les médias et on lui doit l’excellent documentaire sur la radicalisation T’es où Youssef. La direction photo contribue grandement à la qualité et à la personnalité d’une émission. Vincent Gonneville en a fait son métier. Cette année, il a signé l’image de La maison des folles et de la 2e saison de Faits divers. Enfin, la réalisatrice Kalina Bertin a su capter l’œil du jury par la force de ses documentaires, MANIC, qui aborde la bipolarité, et Manic RV en réalité virtuelle.

Le don d’ubiquité

8. Certaines personnalités voient double dans une même catégorie. Ainsi, Claude Legault est nommé contre lui-même pour le « meilleur premier rôle masculin : série dramatique » pour Appelle-moi si tu meurs et la 4e saison de Mensonges. Mylène MacKay lutte aussi contre elle-même comme « meilleur rôle de soutien féminin : série dramatique » dans Les Honorables et Mensonges. En animation, Véronique Cloutier a deux chances de repartir avec le trophée de la « meilleure animation : série ou spéciale de variétés » étant mise en nomination pour 1res fois et La fureur – Spéciale 20 ans. Stéphane Bellavance s’affronte pour la « meilleure animation : jeu ». D’un côté pour Au suivant ! et de l’autre pour Génial ! Pour la « meilleure animation : jeunesse », la gang de Cochon Dingue (Marilou Morin, Valérie Chevalier, Pascal Morrissette et Pascal Barriault) part avec une longueur d’avance pour une émission régulière et son émission spéciale.

Cochon dingue.
Photo courtoisie, Télé-Québec
Cochon dingue.

Des petits nouveaux

9. Nos comédiens-comédiennes ont livré de formidables performances. Certains ont hérité de beaux personnages leur permettant d’être remarqués pour la première fois par l’Académie. C’est le cas de Bruno Marcil pour Les Invisibles, Kevin Houle pour Les Honorables, Hubert Proulx pour Léo, Christine Beaulieu pour Lâcher prise.

Christine Beaulieu dans Lâcher prise.
Photo courtoisie, Marlène Gélineau-Payette
Christine Beaulieu dans Lâcher prise.

10. La production sur les nouvelles plateformes se porte bien comme en témoigne la qualité des productions mises en nomination. Une douzaine de catégories leur sont consacrées. On y retrouve à la fois de la production originale ou des contenus numériques développés en parallèle à des projets télévisuels. J’attire votre attention sur deux catégories. Fourchette, Germain s’éteint, La maison des folles, Le temps des chenilles et Terreur 404 nous entrainent dans des univers aussi diversifiés qu’inédits. Chaque projet à une approche et une signature très personnelle à découvrir dans la catégorie « dramatique pour un média numérique ». Du côté des « variétés pour un média numérique », impossible de ne pas être diverti par Courrier recommandé, Face à soi, Fan fini, Le bulletin et Le rétroviseur.

Fourchette.
Photo courtoisie, Tou.tv
Fourchette.