/weekend
Navigation

Céline Dion: un virage qui ne passe pas inaperçu

Céline Dion: un virage qui ne passe pas inaperçu
Photo d'archives, AFP

Coup d'oeil sur cet article

La «nouvelle» Céline Dion alimente les discussions. Chez les fans, elle divise : certains sont déroutés, d’autres, aucunement surpris. Le Journal a discuté du virage de la star québécoise avec quelques intervenants qui la suivent de près depuis longtemps.

«Je pense que les gens qui suivent Céline depuis très, très longtemps ne sont pas surpris», indique Line Basbous, la responsable du fan club de Céline Dion, les Red Heads, dont la page Facebook est aimée par près de 65 000 personnes.

«Chacun vit une révolution à un moment dans sa vie, et elle est en train de la vivre, d’une certaine façon. C’est intéressant de voir une Céline changer, presque virer de bord médiatiquement parlant, encore une fois, ça ne déboussole pas ceux qui sont là depuis longtemps. Mais je comprends qu’il y en a qui se sentent désabusés», ajoute-t-elle.

De son côté, Hubert Brulotte, un fan de 25 ans qui a vu son idole 44 fois en concert, observe aussi que la star attire des opinions divergentes. Les différentes perceptions ont un lien avec la génération, croit-il.

«C’est sûr que les plus vieux doivent se questionner, dit-il. Mais souvent, il y a des personnes plus âgées qui se disent aussi : “Elle vit sa vie et elle a l’air d’avoir du plaisir, tant mieux pour elle”.»

Revenir à la musique

Selon ce fan inconditionnel, la tournée et l’album arrivent à point cet automne, puisqu’il est temps que Céline Dion nous rappelle la raison première pourquoi elle est aimée : la musique.

«Pendant que tout ça se passe, il n’y a pas de nouvelles chansons ou de nouvel album qui sort, donc elle surfe un peu sur son nom, estime Jérémy Parayre, rédacteur en chef du magazine français Télé 7 Jours, qui couvre la star depuis 10 ans. Depuis trois ans, à part un album en français, elle n’a pas sorti autre chose. Il faut maintenant que ça arrive pour que les gens se souviennent qu’elle était connue pour sa musique.»

Les médias français ont été aux premières loges du changement d’image et d’habitudes de Céline Dion. En France, ses présences aux Fashion Weeks ou dans des événements mondains ont fait les manchettes.

Selon Jérémy Parayre, les Français raffolent de la «nouvelle» Céline.

«Le traitement médiatique de Céline Dion a beaucoup changé en France. Il y a des médias qui ne parlaient pas d’elle avant, ou qui la considéraient comme étant ringarde, et qui, aujourd’hui, parlent d’elle en des termes très élogieux. Avant, elle n’était même pas citée dans les magazines féminins. Aujourd’hui, ils font d’elle une icône. C’est une dimension qui lui manquait et du coup elle en profite. [...] Mais je pense que malgré tout, son image profonde n’a pas changé.»

Une femme aux commandes

Oui, Céline Dion s’est taillé une place importante dans le milieu de la mode dans les dernières années, mais si on en parle autant, c’est aussi parce qu’elle s’est imposée comme une femme de 51 ans qui est «le boss» de ses affaires, comme le soulignait récemment Yves Aucoin, le scénographe de la tournée Courage.

«Quand elle a eu 50 ans l’année dernière, j’ai vu beaucoup d’articles qui parlaient de son physique pour une femme de 50 ans. Je trouve ça personnellement un peu dommage d’appuyer sur son âge, soutient Jérémy Parayre. Les gens scrutent ce qu’elle fait pour être sûrs de savoir si elle va bien et qu’elle peut faire tout autant sans René.»

Sophie Durocher, chroniqueuse culturelle au Journal qui a maintes fois interviewé la star, croit que Céline divise les fans parce qu’ils ne la «reconnaissent pas».

«Céline a toujours été quelqu’un d’authentique, sensible, transparent, donc les gens l’aiment de façon totale. Mais même quand tu aimes quelqu’un autant, ça ne veut pas dire que lorsqu’elle dérape, tu n’as pas le droit de lui dire. Il y a beaucoup de fans qui ne reconnaissent tout simplement pas la Céline qu’ils ont connue.»