/investigations/truth
Navigation

Deux libéraux dans l’erreur

Coup d'oeil sur cet article

Débusquer les fausses nouvelles, vérifier les déclarations des politiciens, trouver les vrais chiffres : les recherchistes de notre Bureau d’enquête, basées à Montréal, Québec et Ottawa, se spécialisent dans l’art de rétablir les faits. Chaque samedi, elles vous présentent leurs trouvailles pour vous permettre d’y voir plus clair dans l’actualité de la semaine.

L’ÉNONCÉ

Le jour du lancement de la campagne électorale fédérale, mercredi, les libéraux Pablo Rodriguez et Diane Lebouthillier ont affirmé, par voie de communiqué, que « [dans] le dossier de l’ALENA, Andrew Scheer [le chef du Parti conservateur] prônait la capitulation totale. Son à-plat-ventrisme aurait signifié le démantèlement de la gestion de l’offre dans l’industrie laitière. »

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

LES FAITS

Malheureusement pour Mme Lebouthillier et M. Rodriguez, leurs accusations ne tiennent pas. M. Scheer a constamment défendu la gestion de l’offre ces dernières années. Pendant sa campagne à la course à la direction de son parti, en mars 2017, il affirmait au journal Le Quotidien que l’abolition du système de gestion de l’offre « [détruirait] notre infrastructure sociale ». C’est d’ailleurs une position qui lui avait permis de se distinguer dans sa course contre Maxime Bernier.

M. Scheer a aussi critiqué le gouvernement Trudeau d’avoir fait trop de concessions, notamment sur la gestion de l’offre, lors de la conclusion de l’Accord Canada–États-Unis–Mexique l’an dernier.