/sports/huntfish
Navigation

La destination idéale pour le petit gibier

Lorsque vous trouvez une gélinotte ou un tétras, prenez bien le temps d’observer autour avant de faire feu. Il pourrait y avoir d’autres oiseaux perchés, comme ce fut le cas pour ce mâle tétras.
Photo Julien Cabana Lorsque vous trouvez une gélinotte ou un tétras, prenez bien le temps d’observer autour avant de faire feu. Il pourrait y avoir d’autres oiseaux perchés, comme ce fut le cas pour ce mâle tétras.

Coup d'oeil sur cet article

Parmi toutes les destinations pour la chasse du petit gibier, nul doute que les réserves fauniques occupent une place de choix pour les amateurs qui veulent du succès.

Du fait de leur localisation à proximité des grands centres et de l’immensité de leurs territoires avec de nombreux chemins forestiers et des sentiers, les réserves sont des terrains idéaux pour tenter de déjouer gélinottes huppées, tétras et lièvres. L’accès au territoire demeure le gage de succès numéro un lorsque l’on pratique la chasse du petit gibier. Sur ce point, seules les réserves fauniques peuvent vous en offrir autant.

À proximité de Québec, on retrouve les réserves de Portneuf et des Laurentides. Selon les deux directeurs, les oiseaux sont très nombreux cette saison. Même constat du côté des réserves de Mastigouche dans Lanaudière et de Saint-Maurice en Mauricie. Si vous désirez découvrir des territoires exceptionnels situés un peu plus loin, il y a la réserve Ashuapmushuan, reconnue pour l’abondance de sa ressource, la réserve de Rimouski et Port-Cartier-Sept-Îles, qui ont beaucoup à offrir.

Initiation

Plusieurs options s’offrent à vous pour pratiquer ce type de chasse, alors que la nature est superbe, parée de ses belles couleurs automnales. C’est le type de chasse parfait pour initier quelqu’un de votre entourage.

Il y a tout d’abord le séjour avec hébergement en chalet avec tout le nécessaire pour vous permettre de vivre une expérience agréable. Un territoire exclusif est rattaché à chaque secteur de chalets.

Si vous n’avez pas beaucoup de temps, vous pouvez profiter de la promotion Escapade d’une nuit. Il s’agit d’un séjour de 24 heures, avec nuitée en chalet et la possibilité de chasser le soir de votre arrivée et le lendemain toute la journée. Enfin, il ne faut pas oublier la chasse à la journée. Certains secteurs des réserves, qui offrent cette possibilité, sont réservés uniquement pour la chasse quotidienne.

Favoriser la relève

Afin d’assurer la relève, Sépaq a décidé d’offrir aux jeunes de 17 ans et moins, la possibilité de chasser gratuitement le petit gibier dans les réserves fauniques. Il suffit qu’un détenteur de droit d’accès quotidien de chasse les accompagne. Aussi, lors d’un séjour en hébergement, les jeunes de 17 ans et moins sont logés gratuitement, en plus du nombre d’adultes exigé à la réservation.

Dans tous les cas, si seul l’adulte détient un permis de chasse, il doit partager sa limite de prise et de possession avec le jeune. Par contre, si chacun possède un permis, ils ont droit à chacun leur limite, dans le respect de la réglementation en vigueur. Elle accorde cinq oiseaux par jour de prises et de possession avec un maximum de 15 durant le séjour.

Pour tout savoir sur les coûts et modalités de réservation, vous pouvez vous rendre sur le site sepaq.com/chasse/petit-gibier.

Planifier une excursion

  • Ashuapmushuan:21 septembre au 20 octobre
  • Chic-Chocs:26 octobre au 11 novembre
  • Laurentides:17 octobre au 3 novembre
  • La Vérendrye:10 octobre au 15 janvier
  • Mastigouche:5 octobre au 30 novembre
  • Matane:27 octobre au 3 novembre
  • Papineau-Labelle:2 au 15 septembre, 11 au 27 octobre, 17 novembre au 15 janvier
  • Port-Cartier-Sept-Îles:14 octobre au 15 janvier
  • Port-Daniel:30 septembre au 13 octobre
  • Portneuf:5 octobre au 2 novembre
  • Rimouski:16 au 25 octobre
  • Rouge-Matawin:3 septembre au 11 octobre (secteurs La Macaza et L’Ascension) 3 au 11 septembre et du 5 octobre au 4 novembre (secteur Saint-Michel)
  • Saint-Maurice:4 octobre au 24 novembre