/weekend
Navigation

Les tournées mondiales de Céline

Coup d'oeil sur cet article

Céline Dion entamera cette semaine une nouvelle tournée mondiale, une première en plus d’une décennie. La chanteuse a pris la route à quelques reprises au cours des dernières années, mais comme elle était encore sous contrat avec Las Vegas, ses séries de concerts étaient limitées. Jetons un coup d’œil aux quatre grandes tournées qui ont marqué sa carrière.

1. The Colour of My Love Tour (1994-1995)

Céline Dion durant sa tournée <i>The Colour of My Love</i> en 1994 et 1995.
Photo d'archives
Céline Dion durant sa tournée The Colour of My Love en 1994 et 1995.
  • Nombre de représentations : 68
  • Chansons interprétées : The Power of Love, Calling You, Beauty and the Beast, Love Can Move Mountains, Think Twice, Misled...
  • Look de prédilection : Complet noir et blouse blanche aux manches bouffantes­­­
  • Fait saillant : sa reprise de Calling You, une poignante ballade tirée du film Bagdad Cafe

Céline Dion a quelques tournées derrière la cravate en 1994, mais elle n’a jamais officiellement donné de concerts en sol américain. The Colour of My Love Tour change la donne en marquant sa première véritable incursion non seulement aux États-Unis, mais au Japon. Doté d’une mise en scène épurée, le spectacle s’arrête un soir au Colisée de Québec et neuf soirs au Forum de Montréal.

Une captation spéciale du concert, enregistrée au Capitole de Québec, est lancée en format VHS en 1995, puis en DVD en 1998. Elle comporte une relec­ture de Can’t Help Falling In Love d’Elvis Presley, avec laquelle Céline Dion décoiffe le public en multipliant les acrobaties vocales.

2. Falling Into You... Around the World (1996-1997)

Céline Dion au Colisée de Québec en juin 1996.
Photo d'archives
Céline Dion au Colisée de Québec en juin 1996.
  • Nombre de représentations : 149
  • Chansons interprétées : Because You Loved Me, It’s All Coming Back To Me Now, To Love You More, Pour que tu m’aimes encore...
  • Look de prédilection : Un complet plus blanc que blanc
  • Fait saillant : All By Myself, incluant une portion a capella durant laquelle elle atteint une note qui défie la gravité

C’est la tournée qui accompagne Falling Into You, son opus le plus vendu de toute sa carrière (32 millions d’exemplaires). Sacré Album de l’année aux 39es prix Grammy, ce disque propulse la diva de Charlemagne au rang de mégastar internationale. Au Québec, la tournée s’arrête un soir au Palais des sports de Saguenay, deux soirs au Colisée de Québec­­ et 10 soirs au Centre Molson de Montréal.

Son concert au Mid-South Coliseum de Memphis fait l’objet d’une captation vidéo, qui sera lancée en format VHS en 1998. Ses fans ont longtemps espéré la sortie officielle d’un DVD, mais en vain. Mince consolation : on trouve le spectacle en pièces détachées sur YouTube.

3. Let’s Talk About Love World Tour (1998-1999)

Au Colisée de Québec en septembre 1999.
Photo d'archives, Alain Lesieur
Au Colisée de Québec en septembre 1999.
  • Nombre de représentations : 87
  • Chansons interprétées : My Heart Will Go On, Treat Her Like A Lady, S’il suffisait d’aimer, Tell Him (en duo virtuel avec Barbra Streisand)...
  • Look de prédilection : Un ensemble une-pièce moulant
  • Fait saillant : My Heart Will Go On, durant laquelle elle reproduit la célèbre séquence du Titanic où Kate Winslet et Leonardo DiCaprio s’enlacent au bout du paquebot, ventilateur et coup de poing en pleine poitrine compris.

Au moment de lancer cette tournée, Céline Dion domine la scène pop mondiale grâce au gigantesque succès remporté par My Heart Will Go On. Doté d’une scène centrale en forme de cœur signée Yves Aucoin, ce spectacle récolte des recettes qui dépassent les 100 millions $. Cette tournée s’avère toutefois plus éprouvante que prévu quand René Angélil reçoit son premier diagnostic de cancer, forçant le report de plusieurs concerts.

Le Let’s Talk About Love World Tour est immortalisé en juin 1999 lors de deux concerts à guichets fermés au mythique Stade de France à Paris. Un CD intitulé Au cœur du stade sort quelques mois plus tard, suivi d’un VHS et d’un DVD. La chanteuse termine cette tournée le 31 décembre 1999 au Centre Molson, tout juste avant d’entamer un long congé sabbatique.

4. Taking Chances World Tour (2008-2009)

Au Air Canada Center de Toronto en août 2008.
Photo d'archives, AFP
Au Air Canada Center de Toronto en août 2008.
  • Nombre de représentations : 132
  • Chansons interprétées : I Drove All Night, Taking Chances, My Love, I’m Alive...
  • Look de prédilection : Petite robe rose et talons hauts
  • Fait saillant : River Deep, Mountain High, durant laquelle elle montre, entre deux envolées vocales, qu’elle sait manier le bâton de majorette.

Après avoir fracassé toutes sortes de records à Las Vegas, la star reprend la route pour promouvoir son nouvel album en anglais, Taking Chances. Mis en scène par Jamie King, un étroit collaborateur de Madonna, ce spectacle haut en couleur recourt aux services de huit danseurs. La chanteuse remplit des stades de dizaines de milliers de personnes au Japon, aux Pays-Bas, au Danemark ainsi qu’en Irlande. L’itinéraire comprend 11 concerts à guichets fermés au Centre Bell de Montréal et deux au Colisée Pepsi de Québec.

Avec des recettes de 367 millions $, il s’agit d’une des tournées les plus lucratives des années 2000, derrière U2, The Rolling Stones, AC/DC, Madonna et The Police. L’aventure fait l’objet d’un documentaire réalisé par Stéphane Laporte intitulé Céline autour du monde (Céline : Through the Eyes of the World), d’une captation vidéo et d’une captation audio.