/sports/racing
Navigation

Un dernier tour de piste pour le vétéran Svein Tuft

Le cycliste de 42 ans tourne la page sur une longue carrière et plusieurs succès

cyclistes canadiens
Photo Simon Clark Le vétéran canadien Svein Tuft tournera la page sur une belle et longue carrière de près de 20 ans dimanche à Montréal.

Coup d'oeil sur cet article

Un futur membre du temple de la renommée du cyclisme canadien fera ses adieux à ses partisans dimanche lors du Grand Prix cycliste de Montréal.

Après la troisième victoire en carrière de l’Australien Michael Matthews sur les classiques québécoises, le vétéran Svein Tuft est arrivé à Montréal samedi avec les autres en prévision de la deuxième course de 220 kilomètres et 18 terribles ascensions de Camilien-Houde.

Le champion de 42 ans pourrait presque être le père de certains jeunes coéquipiers. Après 18 ans au plus haut niveau, il donnera ses derniers coups de pédales devant les siens.

« C’est vraiment étrange de penser que la semaine prochaine, je n’ai pas de but précis. Depuis 20 ans, je regarde toujours le prochain objectif. C’est une sensation bizarre. Je vais prendre quelques mois, peut-être même un an pour le réaliser », a confié l’athlète. Tuft présente une impressionnante feuille de route qui témoigne d’une longue carrière. Il est maintenant prêt à y mettre un point final. Il ne regrette aucunement cette saison supplémentaire en 2019 où il a appuyé la relève comme capitaine de l’équipe américaine Rally UHC.

« Ce que j’aime le plus de ce sport, c’est de travailler avec le groupe, essayer d’atteindre quelque chose de spécial. La chimie est une partie importante de l’expérience. Quand tu es jeune, tu veux faire un résultat et être le meilleur. Plus vieux, tu veux trouver ta voie. »

Sa détermination

Onze fois champion canadien au contre-la-montre et deux fois sur route, le coureur de Langley en Colombie-Britannique a été vice-champion du monde de la discipline en 2008, en plus de prendre le 7e rang aux Jeux olympiques de Pékin. Il a participé à 13 grands tours, dont trois Tour de France. Une victoire d’équipe au Tour d’Italie en 2014 lui a même permis de porter le maillot rose de leader pendant une journée. Encore l’an dernier à plus de 40 ans, sa forme était excellente sur le Giro d’Italie.

« Je n’avais pas de plan de faire aussi long dans le sport. J’ai fait des choses que je ne croyais pas possibles. Je n’avais pas toutes ces ambitions et je voulais juste profiter de ce sport », a ajouté Tuft, qui a tout de même évoqué le souvenir de la victoire d’étape au contre-la-montre par équipes du Tour de France 2013.

Malgré l’émotion, on sent toutefois qu’il a hâte de rentrer à la maison avec son fils Gunnar et son épouse, la Québécoise Justine Robidoux.

« Sa retraite me semble irréelle, car il s’est dévoué à sa dernière année toujours avec la même discipline. Svein a fait son chemin grâce à son incroyable détermination, et je serai fière de lui pour toujours. Svein laisse maintenant la place au suivant. Sa place à lui, restera à jamais. Un nouveau chapitre commence bientôt », a-t-elle témoigné.

En bref

Pour remplacer Adam Roberge, blessé à la suite d’une chute à Québec, l’équipe canadienne a choisi pour l’épreuve montréalaise le jeune Robin Plamondon, âgé de 19 ans seulement... Organisé en marge du Grand Prix, le 5e critérium national a été remporté samedi par Rémi Fagnan, de la formation Vélo 2000... Le départ du 10e Grand Prix cycliste de Montréal aura lieu à 10 h 15 près du monument Sir George-Étienne Cartier sur l’Avenue du Parc.