/news/politics
Navigation

Une candidate conservatrice critiquée pour ses propos sur les Québécois

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Une candidate conservatrice de l’Ontario est devenue samedi la cible des libéraux, qui lui reprochent des propos hostiles envers les Québécois et son amitié avec une populaire figure de l’extrême droite canadienne.

Justina McCaffrey, qui porte les couleurs du Parti conservateur du Canada dans la circonscription de Kanata-Carleton, dans la région d’Ottawa, est attaquée pour des propos qu’elle a tenus sur les francophones et les Québécois dans une entrevue où elle critiquait le premier ministre Justin Trudeau. 

«Son programme ressemble à celui de Pierre Elliott Trudeau; la préoccupation pour les Français, les gens du Québec. Ça me dérange», a-t-elle dit. 

Cet extrait a été repartagé samedi sur Twitter par Mélanie Joly, députée et candidate à sa réélection dans Ahuntsic-Cartierville. «Scheer n’a jamais dénoncé les coupures de Doug Ford aux francophones, a-t-elle commenté. Aujourd’hui, il est aux côtés de sa candidate Justina McCaffrey qui a critiqué le PM. [...] Justina, qu’est-ce qui vous dérange?» 

Samedi, peu avant la visite de son chef, Andrew Scheer, la candidate conservatrice a présenté des excuses. «J’ai grandi à Saint-Boniface, au Manitoba, et je respecte profondément les deux langues officielles, peut-on lire en français et en anglais dans une déclaration publiée sur son compte Twitter, notamment. Je regrette d’avoir mal choisi mes mots pour critiquer le bilan de Justin Trudeau.» 

Tout comme Mme McCaffrey, M. Scheer a souligné en point de presse que cette attaque est une autre stratégie des libéraux pour tenter de détourner l’attention de leur «bilan de scandale et de corruption». 

«Je vais prédire quelque chose. D’ici le 21 octobre, c’est clair que, chaque jour, les libéraux vont faire la même chose pour détourner l’attention», a-t-il ajouté. 

Mme McCaffrey se décrit aussi comme une bonne amie de Faith Goldy, une ancienne commentatrice du média alternatif The Rebel qui a été bannie de Facebook en avril dernier pour incitation à la haine. 

Les deux femmes planifiaient même de créer leur propre émission de téléréalité afin de trouver un mari à Justina McCaffrey. Une vidéo dans laquelle les deux femmes présentent leur projet a été déterrée samedi sur Twitter par la ministre de la Condition féminine, Maryam Monsef. 

«Bannie de Facebook pour des propos haineux, Faith Goldy est appuyée par les conservateurs de Scheer. Ils ont participé à la même manifestation en 2019, et aujourd’hui Scheer fait campagne avec Justina McCaffrey, l’amie de Mme Goldy», a écrit la libérale alors que le chef conservateur partageait la scène avec sa controversée candidate lors d’un rassemblement partisan dans le secteur de Kanata, à Ottawa. 

Ce n’est pas la première fois que les libéraux tentent de rapprocher Andrew Scheer et Faith Goldy. Lorsqu’elle avait été bannie de Facebook, ils avaient notamment rappelé que la commentatrice a souvent eu de bons mots pour le leader conservateur.