/opinion/columnists
Navigation

Vivre chez papa maman

Coup d'oeil sur cet article

Avez-vous regardé le débat avant-hier ?

Celui auquel Justin ne s’est pas présenté, car il avait des affaires plus urgentes à mener ?

« Une image vaut mille mots », dit le proverbe.

De même, l’image d’une chaise vide lors d’un débat national vaut mille promesses et mille paires de bas multicolores.

Bizarre qu’un homme qui soigne autant son image n’ait pas compris ça...

RÉVEILLER LE DRAGON

Questionnée sur sa position face à la « méchante » loi 21, Elizabeth May a dit qu’elle laissera le Québec tranquille pour ne pas attiser la flamme souverainiste.

Sage décision.

Car à force de voir le gouvernement provincial qu’ils ont élu démocratiquement se faire dire « non » par le Canada, certains Québécois endormis vont peut-être se réveiller.

Et commencer par se dire que la souveraineté n’est peut-être pas une si mauvaise idée...

Comme l’a écrit Joseph Facal jeudi, dans une chronique qu’il faut encadrer, à force de se faire dire « Non, vous n’avez pas le droit d’abolir les commissions scolaires », « Non, vous n’avez pas le droit d’interdire les signes religieux », « Non, vous n’avez pas le droit de faire ci » et « Non, vous n’avez pas le droit de faire ça », les Québécois vont peut-être se dire « Coudonc, qu’est-ce qu’on fait dans ce pays-là si on ne peut pas se gérer comme on l’entend ? »

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

Car c’est ça, la question de fond.

C’est ça, l’éléphant dans la pièce.

Le prix à payer pour vivre chez papa maman.

LE GROS CINÉMA MAISON

Quand tu vis chez papa maman, ce n’est pas toi qui décides des règles de la maison.

C’est papa maman.

Si papa maman disent que tu ne peux pas faire de partys la semaine, tu ne peux pas faire de partys la semaine.

S’ils disent que tu ne peux pas rentrer après minuit, tu ne peux pas rentrer après minuit.

C’est pas toi, le boss, c’est eux.

« Oui, mais papa maman ont un gros cinéma maison et ils lavent mon linge sale... »

Tu trouves que le deal en vaut la peine ?

O.K., pas de problème. C’est ta décision.

Prends ton trou et ne chiale pas, alors.

Marche les fesses serrées et obéis aux règles de papa maman.

Tu ne peux pas avoir le beurre et l’argent du beurre.

C’est, soit le cinéma maison, bobonne gratis et les règles de papa maman, soit tu sacres ton camp, tu vis comme tu l’entends et tu laves tes bobettes toi-même en regardant Apocalypse Now sur ton cellulaire.

Tu ne peux pas avoir les deux.

LE PRIX À PAYER

La question que les Québécois ont à se poser est simple.

Le prix que nous devons payer pour rester au sein de la fédération en vaut-il la peine ?

Nous avons élu un gouvernement qui promettait d’adopter une loi sur la laïcité. Ce gouvernement a adopté une loi sur la laïcité. Et cette loi est appuyée par 70 % des Québécois.

Et papa maman Canada diraient : « Non, ça ne se passera pas de même, nous allons contester votre loi ? »

Et on accepterait ça sans broncher ?

En disant :

« Pardon papa maman » ?