/news/society
Navigation

Un couple de Shawinigan remporte le grand prix de la Maison Tanguay

Les grands-parents empocheront un demi-million de dollars

Normand Martel et Jeanne-Mance Ayotte ont explosé de joie lorsque le nom de celui-ci a été prononcé en direct à la télévision au moment de procéder au grand tirage.
Photo DIDIER DEBUSSCHERE Normand Martel et Jeanne-Mance Ayotte ont explosé de joie lorsque le nom de celui-ci a été prononcé en direct à la télévision au moment de procéder au grand tirage.

Coup d'oeil sur cet article

Un couple de Shawinigan était aux anges dimanche matin après avoir été désigné grand gagnant de la Maison Tanguay 2019 en direct à la télévision.

Normand Martel et Jeanne-Mance Ayotte ont explosé de joie lorsque le nom de celui-ci a été prononcé en direct à la télévision au moment de procéder au grand tirage.
Photo DIDIER DEBUSSCHÈRE

« Je suis sur un nuage. Je ne le réalise même pas. J’avais dit à ma blonde : c’est sûr qu’on va gagner », a lancé Normand Martel, 68 ans, encore très fébrile quelques minutes après le grand tirage à l’hôtel Le Bonne Entente. 

Normand Martel et Jeanne-Mance Ayotte ont explosé de joie lorsque le nom de celui-ci a été prononcé en direct à la télévision au moment de procéder au grand tirage.
Photo DIDIER DEBUSSCHÈRE

Avec sa conjointe Jeanne-Mance Ayotte, le retraité du Cégep de Shawinigan avait le choix entre une maison de rêve ou un demi-million de dollars. « À date, ça va être le 500 000 $. À l’âge qu’on a, on a nos choses à nous. On a notre petite maison de campagne. Elle est toute petite, mais elle fait très bien notre affaire », disent-ils.

Les fiers parents de quatre enfants, qui sont aussi les grands-parents de quatre petits-enfants, ont déjà une petite idée de ce qu’ils feront avec une pareille somme d’argent.

Normand Martel et Jeanne-Mance Ayotte ont explosé de joie lorsque le nom de celui-ci a été prononcé en direct à la télévision au moment de procéder au grand tirage.
Photo DIDIER DEBUSSCHÈRE

« On va prendre une semaine de vacances pour se reposer, puis après ça, on va voir ce qu’on va faire avec le montant d’argent. Là, on a des enfants, des petits-enfants. On va les gâter. Je suis sûr qu’ils sont devant la télé en ce moment », a expliqué M. Martel.Bon an, mal an, le tirage de la Maison Tanguay permet d’amasser près de deux millions de dollars qui sont ensuite distribués dans l’est du Québec pour la cause des enfants handicapés. « Notre but, c’est de toucher le plus de monde possible », dit le président de la Fondation Maurice Tanguay, Jacques Tanguay.

Selon lui, ce concours change « beaucoup, beaucoup » de vies : celle des gagnants, mais surtout celle des enfants malades et de leurs proches. L’argent peut servir à donner un répit à des parents, à payer des soins ou encore à financer l’achat d’équipements.

Un rêve 

Quant à la Maison Tanguay, elle n’a pas vu le jour depuis 12 ans, étant maintenant visitée de façon virtuelle, ce qui n’empêche pas ses concepteurs de se surpasser chaque année.« On est là pour faire des heureux, créer un rêve », indique M. Tanguay.

La Maison Tanguay 2019.
Photo courtoisie
La Maison Tanguay 2019.

La matinée a été haute en émotion pour les 15 finalistes de la Maison Tanguay. Pendant plus d’une heure, les candidats ont été éliminés un à un, sans toutefois partir les mains vides puisque de nombreux chèques-cadeaux leur ont été remis.

Le 2e prix, un crédit de voyage de 5000 $, a été remporté par Francis Godbout. En tout, 700 000 $ ont été remportés en prix divers.