/elections
Navigation

Scheer tente de recentrer sa campagne

Coup d'oeil sur cet article

Le chef conservateur Andrew Scheer assure que, malgré les couacs à propos de ses candidats, sa campagne va continuer comme prévu.

«On a confiance en notre système [de vérification]. Oui, c’est clair qu’il y a des gens qui ont dit des choses ou exprimé des messages [dans le passé] qui sont inacceptables aujourd’hui», a soutenu le chef, pendant le vol qui le conduisait en Colombie-Britannique, où il était attendu dimanche.

«Je pense que les Canadiens savent que les gens peuvent faire des erreurs dans le passé», a-t-il ajouté.

Jusqu’ici, au moins trois candidats ont mis leur chef dans l’embarras. Le plus récent cas est arrivé samedi lorsque les libéraux ont ressorti une vidéo de la conservatrice Justina McCaffrey dans lequel elle reproche à Justin Trudeau ses préoccupations pour le français et le Québec. Elle a dû s’excuser pour ses propos, mais n’a pas répondu aux questions des journalistes.

Dans tous les cas, le chef conservateur a passé l’éponge, insistant à plusieurs reprises depuis samedi sur le fait qu’elle a fait la «bonne chose en s’excusant».

«Je crois que la plupart des Canadiens reconnaissent que les gens peuvent dire des choses dans le passé, quand ils étaient jeunes, à un moment de leur vie, qu’ils ne diraient plus aujourd’hui», a-t-il ajouté.

Scheer accuse les libéraux de distraire l’attention avec des attaques alors qu’il avait promis de faire une campagne positive. Selon ce dernier, les Canadiens sont plus préoccupés par leur sort après le 21 octobre.