/opinion/columnists
Navigation

Chercher la bibitte

Coup d'oeil sur cet article

Avant-hier, un journaliste de La Presse a dévoilé qu’un candidat du Parti conservateur avait été arrêté pour conduite avec les capacités affaiblies en... 1992.

Il y a 27 ans !

TOUS DES BIG BROTHER

Vraiment ? On est rendu là ?

Pas étonnant que de plus en plus de gens hésitent à se lancer en politique...

Quand on ne passe pas ta page Facebook à la loupe pour voir si tu n’as pas publié une photo de toi en train de faire des niaiseries lors de ton party de graduation de secondaire 5, on ressort des histoires vieilles d’un quart de siècle.

Certes, ce n’est pas brillant de conduire en état d’ébriété.

Mais de là à se demander si son parti devrait l’expulser...

On est rendu une société d’écornifleux.

Hon, un tel a publié une blague sexiste sur Twitter ! Un autre s’est déguisé en Mexicain à l’Halloween !

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

Et un candidat a pété la baloune alors qu’il était au cégep !

Orwell avait tort. Il disait que dans l’avenir, Big Brother allait surveiller chaque geste, chaque pensée des citoyens.

Or, nous n’avons pas besoin de Big Brother. Nous faisons la job nous-mêmes, nous nous surveillons les uns les autres, à la recherche de la petite bête qui pourra mettre telle ou telle personne dans l’embarras.

Comme si nous étions au-dessus de tout soupçon ! Comme si nous n’avions jamais fait de bêtises, jamais dit de niaiseries !

Par qui voulons-nous être dirigés ? Des Madames Bec-Sec avec un parapluie dans le derrière ou des gens en chair et en os qui ont trébuché et appris de leurs erreurs ?

QUEL MÉPRIS DES LIBÉRAUX !

Autre anecdote de campagne...

Avez-vous entendu la chanson-thème du Parti libéral du Canada ? C’est la traduction d’une chanson d’un groupe de Toronto...

« Enlève une main haute / Pour tout main / Enlève une main haute / Osé toi / On peut être avenir aujourd’hui... »

De kessé ?

Ça me fait penser à la pub qu’un hôtel situé près du site du Festival de jazz avait publiée, il y a plusieurs années.

Les propriétaires voulaient dire que leur hôtel était idéal pour les fans de blues.

Ils ont écrit : « Idéal pour les ventilateurs de cafards ».

Les Strumbellas, qui ont eux-mêmes traduit leur chanson One Hand Up, ont dû utiliser le même logiciel de traduction...

Au lieu de s’excuser, les libéraux ont dit qu’il fallait au contraire féliciter le groupe torontois d’avoir chanté en français !!!

On croirait entendre des colons parler à leurs esclaves. « Vous devriez être contents que vos maîtres se soient adressés à vous dans votre dialecte... » Quel mépris !

FAISONS PEUR AUX VIEUX

Catégorie « paranoïa », maintenant.

Dans le Senior Times, un journal anglais destiné aux personnes âgées, le philosophe Daniel Weinstock a écrit un texte d’opinion faisant un lien entre la loi 21 et les politiques antisémites adoptées par Hitler.

« En tant que fils de parents juifs d’Europe de l’Est ayant fui le tribalisme qui a transformé le Vieux Continent en cimetière, je ne me suis jamais aussi peu senti Québécois... »

Et il a signé en disant qu’il a un doctorat d’Oxford.

Comme quoi on peut être instruit et bête.