/world
Navigation

La Russie déploie de nouveaux systèmes S-400 dans l’Arctique

La Russie déploie de nouveaux systèmes S-400 dans l’Arctique
AFP

Coup d'oeil sur cet article

MOSCOU | La Russie a annoncé lundi le déploiement de ses systèmes de défense anti-aérienne dernier cri S-400 dans l’archipel de Nouvelle-Zemble dans l’Arctique, région stratégique où Moscou renforce sa présence dans tous les domaines ces dernières années.

Les systèmes S-400 ont été déployés sur cet archipel situé entre les mers de Barents et de Kara en remplacement de S-300 plus anciens, a annoncé la Flotte du Nord, citée par les agences russes.

« Le passage aux nouveaux S-400 accroît significativement la zone de contrôle de l’espace aérien dans l’Arctique » par l’armée russe, a souligné la Flotte du Nord.

La Russie renforce depuis des années ses infrastructures militaires dans l’Arctique, où elle dispose de plusieurs bases modernes pouvant fonctionner en autarcie et de nouveaux aérodromes.

Des systèmes S-400 dernier cri sont déjà déployés dans l’Arctique dans les régions de Mourmansk et d’Arkhangelsk, ainsi que dans la république de Sakha, selon la presse russe.

L’Arctique, outre ses vastes réserves en hydrocarbures, suscite l’intérêt de la Russie en raison du passage du Nord-Est qu’elle espère exploiter à l’avenir comme grande route commerciale reliant l’Europe à l’Asie. Cette route maritime, rendue davantage praticable grâce au réchauffement climatique et la fonte des glaces, est amenée à jouer un rôle croissant dans les échanges internationaux.

En juillet, le numéro deux du gaz russe Novatek a annoncé avoir battu de nouveaux records de rapidité pour franchir les eaux arctiques en livrant du gaz à la Chine en seulement 16 jours, la moitié du temps nécessaire par la route traditionnelle via le canal de Suez.

Fin août, la Russie a lancé la première centrale nucléaire flottante du monde, l’Akademik Lomonossov, destinée à faciliter le développement économique de l’Arctique et à alimenter les plateformes pétrolières de la région.