/sports/football
Navigation

Une autre femme accuse Antonio Brown d’inconduite sexuelle

Une autre femme accuse Antonio Brown d’inconduite sexuelle
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Antonio Brown, poursuivi par son ancienne entraîneuse qui l’accuse de l’avoir violée, est encore dans l’embarras.

Une autre femme, qui a préféré garder l’anonymat, a raconté avoir été témoin d’une inconduite sexuelle de la part de Brown en 2017, selon le magazine Sports Illustrated

Il s’agissait d’une artiste embauchée par l’athlète pour peindre une murale à son effigie dans sa demeure. 

Au moment où elle était au travail, Brown se serait présenté nu devant elle avec seulement une petite serviette qui couvrait ses parties génitales. 

«Malheureusement, il y a beaucoup d’hommes qui ont essayé ce genre de chose avec moi, a raconté la femme au magazine. J’ai gardé mon calme et j’ai continué à peindre.» 

La femme aurait été payée 2000$ pour son travail au domicile de Brown, mais le joueur étoile n’aurait jamais payé le portrait de lui, réalisé par la même femme, qu’il avait acheté dans le cadre d’un encan au profit d’un organisme de bienfaisance. 

L’artiste n’a jamais porté d’accusations et n’a jamais cherché à obtenir de rémunération supplémentaire, selon Sports Illustrated

Rencontre avec la NFL

L’ancienne entraîneuse de Brown, qui accuse le receveur de passes de l’avoir agressée sexuellement à trois reprises, rencontrera la NFL lundi. 

La nouvelle a été rapportée par le réseau CNN, qui cite une source près du dossier. 

Le quotidien New York Times a révélé mardi dernier que Brown, qui a récemment été libéré par les Raiders d’Oakland pour ensuite signer un contrat avec les Patriots de la Nouvelle-Angleterre, était poursuivi par Britney Taylor. 

Cette dernière affirme avoir été agressée deux fois en juin 2017 et une fois en mai 2018. 

La présumée victime accuse notamment Brown de l’avoir violée en mai 2018. 

«En tant que victime de viol, ce fut difficile de décider d’en parler, avait dit Taylor au New York Times. J’ai trouvé la force dans ma foi, dans ma famille et dans les témoignages d’autres survivantes d’agressions sexuelles.» 

«M. Brown nie l’ensemble des allégations dans la poursuite, avait indiqué l’avocat de Brown, Darren Heitner, dans un communiqué mardi. Il prend tous les moyens légaux pour prouver son innocence et également protéger d’autres athlètes professionnels contre de fausses accusations.»