/misc
Navigation

Il faut enterrer la hache de guerre

Coup d'oeil sur cet article

Est-ce trop espérer que ce 34e gala des prix Gémeaux­­­ soit celui où Radio-Canada et TVA enterrent­­­ enfin la hache de guerre ? L’un et l’autre ont dans les géants du net un ennemi commun, auquel ils ne sauront résister sans unir leurs forces.

Dimanche soir, dans un sketch un peu longuet, Julie Snyder, Guy A. Lepage, Christian Bégin et Charles Lafortune, animateurs vedettes de nos quatre chaînes principales, ont fait la preuve avec humour qu’une saine concurrence est possible et qu’elle vaut mieux qu’une lutte à mort.

N’est-il pas temps qu’on cesse de considérer que les prix Gémeaux sont ceux de Radio-Canada et les trophées Artis ceux de TVA ? Si les nominations aux trophées Artis sont le résultat de sondages, les nominations aux prix Gémeaux sont la conclusion de nombreux jurés de l’industrie. Il n’y a aucune raison de douter de la valeur des uns et des autres.

Le palmarès des prix Gémeaux montre bien l’impartialité des jurys. Ils ont su faire des choix difficiles dans notre généreuse production télévisuelle. Il faut être de mauvaise foi pour prétendre qu’ils ont favorisé un réseau plus qu’un autre.

LA CONFUSION DES CATÉGORIES

Si j’avais un reproche à faire à l’Académie du cinéma et de la télévision, ce serait d’avoir cédé aux pressions de la productrice Fabienne Larouche pour créer la catégorie « meilleure série dramatique quotidienne ». C’est une catégorie pour laquelle il ne peut y avoir de compétition réelle. Madame Larouche doit constater aujourd’hui que District 31 aurait pu remporter la palme contre n’importe quelle série.

C’était écrit dans le ciel que cette série sortirait victorieuse de sa catégorie, laissant presque le champ libre à Unité 9 dans la catégorie « meilleure série annuelle ». La multiplication des catégories – phénomène qu’on retrouve aussi aux Emmy Awards – reste du chinois pour la plupart des téléspectateurs.

Cela dit, aucun téléspectateur sérieux ne saurait discuter le choix de Plan B comme meilleure minisérie dramatique.

Pas plus qu’on ne peut remettre en question celui de Sophie Lorain comme meilleur premier rôle féminin. Elle était impériale dans le rôle de Florence. Que Révolution et La vraie nature l’emportent sur En direct de l’univers et Tout le monde en parle est loin d’être banal.

J’AI HÂTE À L’AN PROCHAIN

C’est rafraîchissant aussi de voir Claude Legault l’emporter pour un rôle très inhabituel dans Mensonges, le talentueux Fabien Cloutier pour Léo, et Stéphane Demers pour le rôle de Charles dans O’, un trophée sur lequel Guy Nadon semblait avoir une mainmise pour toute la durée de la série. Il est heureux enfin que l’excellence du jeu d’Ève Landry dans Unité 9 n’ait pas échappé aux jurés.

Les jurés ont bien servi V en couronnant Marie-Ève Janvier pour sa très empathique animation de L’amour est dans le pré, comme ils ont vu juste en désignant Florence Longpré comme meilleur premier rôle féminin de comédie dans M’entends-tu ?, la première fiction pour adultes depuis des lunes à Télé-Québec.

L’an prochain, je saurai que TVA et Radio-Canada ont enterré pour de bon la hache de guerre si, en feuilletant le cahier souvenir des 35es prix Gémeaux, je vois que Québecor Média est l’un des partenaires importants de la soirée.