/news/currentevents
Navigation

Ils témoignent contre leurs enfants

Des parents sont favorables aux enseignements du pasteur Claude Guillot

Coup d'oeil sur cet article

Deux parents des victimes du pasteur Claude Guillot sont venus témoigner à son procès pour dire que l’accusé avait remis « sur les rails » leurs enfants « rebelles ».

Malgré le témoignage de six garçons venus raconter les sévices physiques et psychologiques infligés par le pasteur baptiste Claude Guillot, deux parents se sont présentés à la barre pour défendre l’accusé.

Le père d’une des victimes a indiqué que son fils avait fait « une crise de rébellion majeure » d’une demi-heure qui l’avait forcé à le remettre entre les mains du pasteur. L’enfant aurait notamment lancé une brique en direction de son père pendant sa crise.

séjour de 13 ans

Le séjour, qui devait servir à « le remettre sur les rails », a finalement duré 13 ans.

Le père avait signé un contrat pour déléguer son autorité parentale et s’effacer.

« Je n’étais pas capable de rien faire pour eux. »

Quant à la correction physique, l’homme qui travaille comme boulanger en a minimisé les impacts.

« Si c’est fait avec amour, a-t-il dit, en quoi la douleur va-t-elle créer un traumatisme ? »

La mère d’une autre victime, qui ne peut être nommée, a légué son enfant au pasteur Guillot puisqu’elle n’avait « plus aucun contrôle ».

« Il était très heureux quand je le voyais chez M. Guillot », a dit cette mère.