/news/society
Navigation

La CSN-Construction veut mobiliser les syndicats pour contrer la mobilité de la main-d'œuvre

Coup d'oeil sur cet article

La CSN-Construction compte mobiliser les autres syndicats œuvrant dans cette industrie afin de s'organiser pour pouvoir lutter contre la mobilité de la main-d'œuvre entre les régions.

Le 13 août dernier, le Tribunal administratif du travail a rendu une décision mettant fin à la priorité d'embauche locale sur les chantiers. Ce faisant, les employeurs peuvent dorénavant se tourner vers des travailleurs extérieurs à une région donnée pour les embaucher, au détriment de la main-d'œuvre locale, jugent les syndicats. 

La CSN-Construction avait rapidement réagi en affirmant qu'il convenait de mettre de côté les allégeances syndicales pour consulter rapidement les 191 000 travailleurs du milieu. Elle réclame toujours la tenue de cette consultation. 

«Les membres des cinq organisations syndicales sont directement concernés par cette question. Ce sont leurs emplois qui sont en jeu! Nous devons nous serrer les coudes et démontrer que nous serons tous de la partie pour défendre notre gagne-pain en région», a fait savoir lundi le président de la CSN-Construction, Pierre Brassard. 

La CSN-Construction souhaite également que tous les syndicats unissent leurs forces pour contester la décision du Tribunal administratif du travail.