/news/society
Navigation

L'Open House: la Maison Dauphine vise l'hébergement à l'année pour les jeunes en difficulté

L'Open House: la Maison Dauphine vise l'hébergement à l'année pour les jeunes en difficulté
Photo Stevens LeBlanc

Coup d'oeil sur cet article

La Maison Dauphine veut notamment financer un service d’hébergement et de transition accessible aux jeunes en difficulté 12 mois par année, grâce à la tenue de la deuxième édition de l'Open House, un spectacle-bénéfice qui se tiendra le 19 novembre prochain au Palais Montcalm.

L’organisme offre actuellement un service d’hébergement à une dizaine de jeunes à la fois pendant la période hivernale.  

«Nous sommes à la recherche d’un immeuble qui pourra servir à loger les jeunes, plus que ce que l’on fait actuellement, on vise un hébergement à l’année», indique André Marceau, président du conseil d’administration de la Fondation Maison Dauphine.

Ce lieu d’hébergement servirait aussi de lieu de transition aux jeunes avant qu'ils ne volent de leurs propres ailes.
Le spectacle-bénéfice, qui sera animé par la comédienne Guylaine Tremblay, présentera une grande variété d’artistes, parmi lesquels 2 Frères, Rick Pagano et Geneviève Jodoin, gagnante de la récente cuvée de La Voix.

L’événement sera aussi l’occasion de lancer l’exposition d’une fresque de sept toiles réalisées par 14 artistes, dont une jeune de La Dauphine. L'exposition sera ensuite présentée pendant une période d’un mois.

L’organisme espère que cette exposition lui permettra à elle seule d'amasser 40 000$ pour le projet d’acquisition du nouvel hébergement permanent.

«Nous avons l’objectif ambitieux de remplir le Palais Montcalm. On a vraiment besoin de la collaboration de la population», insiste M. Marceau. L’organisme espère donc trouver preneur pour les 700 billets à vendre pour le spectacle.

Les organisateurs espèrent que l'événement leur permettra d'amasser au total 125 000$ pour assurer également la gratuité des services offerts aux 200 jeunes accueillis chaque semaine à La Dauphine.

«C’est de l’argent que l’on met pour les jeunes, mais pour nous aussi, car, quand nos enfants ne vont pas bien, on ne va pas bien non plus», fait valoir Guylaine Tremblay, qui est également marraine de l’organisme.

Présent pour l’annonce, le maire de Québec, Régis Labeaume, espère que tous les jeunes de Québec auront un jour un toit en permanence, malgré les difficultés. «Il est possible de faire en sorte qu’ils aient un toit tous les soirs. Ça commence par La Dauphine», estime-t-il.