/news/politics
Navigation

Plus de fonctionnaires payés plus cher

Les femmes sont encore minoritaires chez les mandarins de l’État

Quebec
Photo Stevens Leblanc Des fonctionnaires sortent de l’édifice Marie-Guyart à Québec. Ils sont de plus en plus nombreux à gagner plus de 100 000 $ par an.

Coup d'oeil sur cet article

L’augmentation de la taille de l’État se confirme et les fonctionnaires dont le salaire annuel a franchi la barre symbolique des 100 000 $ sont toujours plus nombreux.

Après une légère diminution de 2015 à 2017, l’effectif de la fonction publique a recommencé à gonfler.

Pour une deuxième année de suite, le nombre de fonctionnaires est en hausse et atteint 53 570 personnes, 2000 de plus que l’an passé, révèle la toute récente mise à jour publiée par le Conseil du trésor.

Cette donnée exclut les travailleurs occasionnels, les étudiants et stagiaires, de même que les réseaux de la santé et de l’éducation.

Le nombre de fonctionnaires qui touchent un salaire enviable est également en hausse. Ils étaient 3424 il y a quatre ans à gagner 100 000 $ et plus. Ils sont désormais 4136.

L’augmentation la plus marquée se retrouve chez les employés de l’État qui reçoivent une rémunération annuelle de 120 000 $ et plus.

Même si elles sont plus nombreuses (58,8 %) que les hommes dans la fonction publique, les femmes sont encore minoritaires chez les mandarins de l’État.

La gent féminine est sous-représentée à la fois dans la haute direction et parmi les cadres.

Notons tout de même que la proportion de femmes dans ces catégories d’emplois augmente graduellement d’année en année.

Personnel et demandeurs d’asile

Le ministre et président du Conseil du trésor, Christian Dubé, n’a pas voulu accorder d’entrevue à notre Bureau parlementaire au sujet de l’augmentation de la taille de l’État.

Un conseiller du ministère du Conseil exécutif et du Secrétariat du Conseil du trésor a répondu à nos questions par courriel.

La «variation» du niveau d’effectif de mars 2018 à 2019 s’explique notamment en raison du Plan pour moderniser le système de justice, de même que par les besoins de personnel requis pour le traitement et le suivi des demandeurs d’asile, précise Antoine Tousignant.

«On observe notamment une professionnalisation de la fonction publique, puisque la majeure partie de la hausse se situe dans cette catégorie d’emploi. À titre d’exemple, une hausse est observable dans la catégorie des analystes en informatique, où les besoins sont importants», insiste M. Tousignant.

Fini le gel d’embauche

La politique de non-remplacement d’un départ à la retraite sur deux instaurée par le gouvernement Charest en 2004 a pris fin en 2015, tout comme le gel d’embauche mis en place sous Philippe Couillard.

«Toutefois, l’actuel gouvernement a annoncé, dans sa Stratégie de gestion des dépenses 2019-2020, la poursuite des efforts d’optimisation des effectifs de l’administration publique par une réduction prudente de 5000 ETC (équivalent temps complet) administratifs au cours des quatre prochaines années, et ce, en misant sur l’attrition», insiste Antoine Tousignant.

Il faut noter que les données sur l’effectif de la fonction publique présentées selon l’unité de mesure «équivalent temps complet (ETC)» ne sont toujours pas accessibles.

Nombre d’employés de l’état

Dans l’effectif régulier

  • Mars 2011 : 46 781
  • Mars 2012 : 47 819
  • Mars 2013 : 49 144
  • Mars 2014 : 51 118
  • Mars 2015 : 50 302
  • Mars 2016 : 49 371
  • Mars 2017 : 48 721
  • Mars 2018 : 51 483
  • Mars 2019 : 53 570

(À la fin de l’exercice financier)

Selon le sexe (mars 2019)

  • Hommes : 22 093 (41,2 %)
  • Femmes : 31 477 (58,8 %)

Haute direction

  • Hommes : 373
  • Femmes : 351

Cadres

  • Hommes : 1835
  • Femmes : 1708

Selon le traitement (mars 2019)

  • 100 000 $ à 109 999 $ : 1535
  • 110 000 $ à 119 999 $ : 304
  • 120 000 $ et plus : 2297

Selon le traitement (mars 2018)

  • 100 000 $ à 109 999 $ : 1077
  • 110 000 $ à 119 999 $ : 883
  • 120 000 $ et plus : 1591

Source: Secrétariat du Conseil du trésor