/news/provincial
Navigation

Nouvelles assemblées publiques sur le tramway

Les résultats de plusieurs études seront enfin dévoilés

Nouvelles assemblées publiques sur le tramway
PHOTO JEAN-FRANÇOIS DESGAGNÉS

Coup d'oeil sur cet article

Régis Labeaume change de ton dans le dossier du tramway, promettant d’alimenter « constamment » la presse dans les semaines à venir et de dévoiler des études cet automne lors de nouvelles assemblées publiques.

Les dates et les lieux de ces séances d’information ne sont pas encore connus. Rappelons qu’en juin dernier, de nombreux citoyens étaient repartis bredouilles, n’ayant pas obtenu de réponses à leurs questions.

Cette fois, les résultats de plusieurs études devraient être rendus publics pour le projet de 3,3 G$.

« Ça a travaillé fort cet été. Nos études sortent l’une après l’autre. Quand on sera sûrs qu’elles sont finales, on va aller présenter ça au public », a annoncé le maire de Québec mardi.

En mêlée de presse, il a fait référence aux études d’achalandage, à celles sur le bruit et les vibrations du tram ainsi que la fameuse étude comparative sur les différents modes de transport, comme le métro, qui est « quasiment finie ».

Les coûts d’exploitation, eux, sont en train d’être « raffinés » dans le menu détail et seront dévoilés ultérieurement.

Visiblement soucieux d’être plus transparent, le maire a mandaté son bras droit, Rémy Normand, pour faire le plus de pédagogie possible sur les démarches en cours.

« J’attendais le retour de Rémy [en convalescence depuis quelques semaines]. Il va reprendre ses séances mensuelles [avec les médias]. Ce qui est prévu, c’est qu’il explique toute la démarche ainsi que toutes les lois et règlements qui régissent ce genre de projet là. Pour nous autres, c’est évident [mais] ce n’est pas évident pour tout le monde », a exposé le maire.

Pressé de questions depuis le retour des vacances estivales sur le cadre financier du tramway, qui est « confidentiel à la demande des gouvernements » a-t-il fini par dire lundi, le maire a promis de « faire le nécessaire » pour que le grand public soit informé adéquatement d’ici les Fêtes.

Legault est d’accord

Interrogé sur la confidentialité du dossier d’affaires, le premier ministre François Legault a repris les mêmes arguments que le maire mardi.

« Je suis d’accord avec Régis Labeaume que pour s’assurer d’avoir les coûts les plus bas possible dans les appels d’offres, c’est important de ne pas dévoiler de façon détaillée les estimations qu’on a faites dans les différents domaines du projet ».

— Avec la collaboration de Marc-André Gagnon